Nouveaux engagements en 2017 pour la protection sociale universelle de L’Oréal
Groupe

Mis en place fin 2013, le programme « Share & Care » a pour but de créer un socle d’avantages sociaux pour tous les collaborateurs de L’Oréal, complété par des initiatives prises au niveau local. Fort de son succès, le programme se renforce en 2017.

share and care

Une protection sociale universelle dans 67 pays

Relevant volontairement le défi d’appliquer un programme de sécurité sociale à l’échelle mondiale, le Groupe L’Oréal a déjà mis en place et déployé le programme « Share & Care » dans 67 pays. Le principe est de créer un socle commun de protection sociale pour tous les salariés du Groupe, dans toutes les filiales. Ce « must-have » s’est structuré autour de quatre grands chantiers : la prévoyance, la parentalité, la santé et la qualité de vie au travail. Dès 2016, 100% des objectifs du Groupe étaient atteints par chacune des 67 filiales. Les jeunes mères bénéficient de 14 semaines minimum de congé maternité et leur conjoint de 3 jours - avec un objectif annoncé de passer à 10 jours. Le Groupe couvre 75% des frais de santé pour les risques médicaux majeurs, avec la garantie d’un accès aux meilleurs professionnels. Enfin, en termes de qualité de vie au travail, le Groupe a mis en place diverses mesures afin de lutter contre le stress, favoriser le travail collaboratif ou encore faciliter le télétravail. C’est notamment le cas en Angleterre, où les employés bénéficient du Smart-Work Program, qui leur permet de choisir comment, où et quand ils souhaitent travailler. 

Des initiatives adaptées aux besoins locaux

Le socle commun d’avantages sociaux proposé par le Groupe n’est cependant que le premier volet du programme « Share & Care ». L’Oréal a également tenu à compléter celui-ci par des initiatives locales. Pilotées par les filiales elles-mêmes, une centaine d’initiatives ont vu le jour comme la mise en place d’un check-up médical pour les enfants de salariés au Pérou ou encore la création d’une salle de maternité à Dubaï. Au Pakistan, la filiale locale a décidé de prendre en charge les frais médicaux des parents des salariés. Autant de projets menés dans le cadre de « Share & Care » qui ont pour but d’améliorer la qualité de vie au travail pour les collaborateurs du Groupe. Un thème fédérateur, comme le constate Françoise Schoenberger, Directrice des relations sociales chez L’Oréal en charge du programme « Share & Care » : « L’universalité des problématiques de santé et la mise en œuvre collective du programme nous ont permis d’embarquer tout le monde sans trop de difficultés juridiques ou de blocages culturels ». 

De nouveaux engagements pour l’employeur responsable en 2017

Le programme est suivi par un Advisory Board composé, entre autres, d’experts de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), avec qui L’Oréal collabore régulièrement. Le Groupe est le membre fondateur du réseau d’entreprises « Global Business Network for Social Protection Floors » créé par l’OIT en octobre 2015. L’Oréal a ensuite entrepris en 2017 de créer la déclinaison francophone de ce réseau d’entreprises engagées en faveur d’une meilleure protection sociale. L’engagement de L’Oréal en tant qu’employeur responsable ne s’arrête pas là puisque le Groupe franchit un nouveau cap dans le cadre de son programme « Share & Care ». Il prend, en effet, de nouveaux engagements vis-à-vis de ses salariés en 2017 parmi lesquels l’élargissement des dispositifs de prévoyance, ou encore le renforcement des dispositifs de « flexwork ». « Avec ces nouvelles mesures, nous voulons consolider notre place parmi les entreprises les plus sociales de chaque pays et accélérer particulièrement sur la parentalité et la qualité de vie au travail, qui sont deux attentes de plus en plus fortes de nos collaborateurs », conclut Jérôme Tixier, Directeur Général des Relations Humaines de L’Oréal.