Les prouesses de la formulation

Les équipes Recherche et Innovation de L’Oréal proposent des innovations remarquables dans le domaine de la formulation, l’un des savoir-faire historiques du groupe.

La formulation est une étape essentielle qui conditionne à la fois l’efficacité de l’actif dans le produit et la performance perçue par le consommateur. C’est l’un des savoir-faire historiques des équipes de Recherche et Innovation de L’Oréal qui n’hésitent pas à bousculer les codes pour proposer des innovations de rupture, comme Oil Delivery System en coloration d’oxydation. Cette émulsion « huile dans l’eau » a permis d’aller vers la coloration plaisir sans odeur en s’affranchissant de l’ammoniaque. Autre exemple : le vernis à lèvres inspiré d'un transfert de technologie lancé chez Yves Saint Laurent, qui réussit une équation jugée jusque-là impossible entre couleur, tenue, brillance et confort. Ces grandes découvertes donnent naissance à de véritables plateformes technologiques et se déclineront ensuite dans différentes catégories de produits.


La science dans le shampoing
Transcription textuelle de la vidéo

La science dans le shampoing


La science dans le mascara
Transcription textuelle de la vidéo

La science dans le mascara

Les niosomes − 1986


Les niosomes

Les niosomes

Découvrir des principes actifs capables de résoudre les grandes problématiques de la peau et du cheveu est une première étape.. Mais l’essentiel reste à faire : véhiculer ces actifs en quantité suffisante, jusqu’aux cellules de la peau. L’industrie cosmétique les a longtemps dissous dans l'une des phases des émulsions (phase aqueuse ou phase huileuse), mais parfois au prix d’une dégradation de certains actifs. Dans les années 1970, les chercheurs L’Oréal réalisent une percée décisive : ils mettent au point des liposomes synthétiques, les niosomes. Ces nanocapsules, dont la structure est analogue à celles des parois cellulaires et du ciment intercellulaire de la couche cornée de la peau, vont se révéler un vecteur idéal pour le transport de principes actifs comme le rétinol ou la vitamine E (anti-radicaux libres). Elles sont introduites pour la première fois dans le soin Niosôme de Lancôme en 1986.

Les sérums − 2007


Les composants d’un sérum

Les composants d’un sérum

Inspirés d’Asie et hautement concentrés en actifs, les sérums, lancés en 2007 par L’Oréal, ont introduit une véritable révolution galénique et une nouvelle catégorie de soin de peau dans l’univers cosmétique. D’abord utilisés en cure de quelques semaines, ils peuvent désormais être appliqués tous les jours, seuls ou en renfort des soins quotidiens du visage. Le processus biologique qu’ils provoquent est semblable à celui des crèmes. Mais par rapport à une crème classique, ils offrent une sensorialité remarquable et une plus grande efficacité. En synergie avec une crème, ils sont encore plus performants : en « préparant le terrain », ils vont décupler l’efficacité de la crème.

Oil Delivery System − 2009


Huile

Comment éliminer les désagréments liés à la coloration d’oxydation, notamment son odeur d’ammoniaque ? Peut-on colorer différemment ? Pour apporter aux femmes un nouveau confort et un respect optimal du cheveu, les chercheurs de L’Oréal ont revisité la science des émulsions. Ils sont parvenus à mettre au point un procédé, le Oil Delivery System (ODS) qui, en modifiant le rapport entre la phase huile et la phase eau, a permis de remplacer l’ammoniaque par un autre agent alcalin inodore, plus doux, sans rien perdre des qualités habituelles de coloration voire en les augmentant. Inoa de L’Oréal Professionnel est la première coloration à avoir bénéficié de ce moteur technologique en 2009. Grâce à des prouesses de formulation, cette technologie arrivera chez Garnier en 2012 sous le nom OLIA.