Les piliers d’une innovation responsable

Pacte de confiance avec les consommateurs, respect de la diversité humaine et environnementale, engagements éthiques : L’Oréal fonde sa stratégie d’innovation sur un socle de valeurs fondamentales, partagées par l’ensemble de ses équipes dans le monde.

Evaluation prédictive d’une peau reconstruite
Evaluation prédictive d’une peau reconstruite

Les équipes Recherche et Innovation de L’Oréal appliquent, au quotidien, les principes d’une innovation durable et responsable. A l’écoute des aspirations des consommateurs, elles se sont engagées dans la voie d’une beauté éthique et respectueuse de la diversité.  Dans ses activités de recherche, le groupe se montre particulièrement vigilant dans cinq domaines : la santé humaine (collaborateurs, consommateurs, professionnels), le respect de l’environnement, l’éthique, l’équité dans les échanges et la prise en compte de l’impact social et sociétal de l’innovation.

Une priorité absolue : la sécurité des produits


En 1909, lorsqu’Eugène Schueller a créé la Société des teintures inoffensives qui deviendra L’Oréal, il faisait figure de précurseur. Depuis, le groupe n’a cessé d’investir dans l’évaluation de la sécurité de ses produits et des ingrédients qui les composent. Grâce à son engagement scientifique continu, L’Oréal a contribué à faire progresser les connaissances en matière de toxicologie*. Aujourd’hui, grâce notamment à l’évaluation prédictive auquel le groupe a dédié un centre mondial ultramoderne en 2011, les équipes savent prédire très tôt, et de façon fiable, les effets indésirables et bénéfiques des ingrédients et des produits.

* l'étude des effets nocifs des substances sur l’organisme

Respecter l’environnement


Être au service de la beauté, c’est aussi préserver celle de notre planète. L’Oréal a toujours anticipé les dispositions réglementaires en matière d’environnement. Dès 1995, le Groupe s’est doté d’un laboratoire d’éco-toxicologie pour mesurer et modéliser l’impact éventuel des produits sur les écosystèmes (eau, terre, air) et la biodiversité. En 1999, il a adopté les principes de la chimie verte pour la synthèse d’ingrédients. Depuis 2006, son portefeuille de matières premières fait l’objet d’une surveillance permanente d’indicateurs environnementaux. Enfin, les procédés d’innovation sont conformes aux règles d’éco-conception qui permettent de minimiser l’impact des produits sur l’environnement, tout au long de leur cycle de vie. Ces règles sont partagées avec les fournisseurs et les partenaires.

Science et éthique avancent ensemble


Les chercheurs de L’Oréal ont su mettre les avancées des sciences (ingénierie tissulaire, décodage du génome humain, modélisation, techniques d'imagerie) au service de l’innovation responsable. Le recours à des tests de nouvelle génération permettra d’évaluer la sécurité des ingrédients sans tests sur animaux (L’Oréal a stoppé les tests sur animaux sur produits finis depuis 1989), et demain, de se passer de biopsie (prélèvement de tissu humain) pour évaluer l’efficacité clinique.

Vers des achats plus solidaires


A travers le programme mondial d’achats solidaires − Solidarity Sourcing −, lancé en 2010, L’Oréal a mis en place, pour l’approvisionnement de ses ingrédients, une démarche globale de commerce solidaire, guidé par l’expertise de la marque The Body Shop. Elle tient compte dans la sélection des fournisseurs, au-delà du juste prix, d’autres dimensions comme la protection de la biodiversité, la lutte contre la bio-piraterie, et l’autonomie sociale et sociétale des communautés locales.

Une innovation adaptée à la diversité du monde


Le respect de la diversité des beautés inspire en permanence la démarche d’innovation de L’Oréal. Depuis plus de dix ans, grâce à la géocosmétique, le groupe a placé l’écoute des consommateurs et l’observation des rituels de beauté du monde au cœur de la mission et des activités de sa Recherche et Innovation. Avec pour ambition de créer des produits adaptés à chacun, selon ses besoins, ses habitudes, son environnement, son pouvoir d‘achat.