Repousser les frontières de la connaissance

Depuis sa création, L’Oréal a toujours investi dans la recherche pour mieux comprendre les secrets du cheveu et de la peau. Allié à l’observation des gestes de beauté dans le monde entier, ce socle de connaissances scientifiques est la source de toute innovation.

Simulation solaire sur peaux reconstruites

Simulation solaire sur peaux reconstruites

Simulation solaire sur peaux reconstruites

Simulation solaire sur peaux reconstruites

Fondé par un chercheur, L’Oréal a construit son développement sur un socle de connaissances scientifiques sur le cheveu et la peau, accumulant en plus d’un siècle d’existence un capital unique dans l’industrie cosmétique. Le progrès scientifique reste le moteur de sa réussite. A l’origine centrée sur la chimie, la Recherche et Innovation de L’Oréal s’est ouverte avec le même niveau d’ambition et d’exigence aux sciences de la vie et de la matière, et aux biotechnologies pour assurer un flux continu d’innovations dans chaque catégorie de produits et répondre ainsi aux besoins des hommes et des femmes du monde entier. Les équipes de Recherche et Innovation, dont les effectifs ont été multipliés par 8 en 20 ans, s’efforcent en permanence d’être à la pointe des avancées scientifiques en collaborant notamment avec les meilleurs experts mondiaux de chaque domaine. Les résultats de leurs travaux font chaque année l’objet de plusieurs centaines de dépôts de brevets et donnent naissance à des milliers de formules.


Voyage au cœur de la peau

La peau est l’enveloppe de notre corps, à la fois protectrice et lieu d’échange avec le monde extérieur. Sa complexité se révèle par une structure à trois compartiments, l’épiderme, le plus externe, le derme, et le plus profond, l’hypoderme, qui remplissent chacun des fonctions précises.

Pour tout savoir sur le plus vaste organe du corps humain.

Le monde du cheveu

Le cheveu est d’une solidité incroyable. Chaque cheveu peut supporter 100 grammes ; une chevelure moyenne de 120 000 cheveux pourrait soutenir 12 000 tonnes, si le cuir chevelu était assez résistant. C’est l’organisation étonnante de la kératine dans le cortex qui permet une telle performance.

Pour explorer le monde du cheveu.