Les secrets de la couleur

La couleur est un élément essentiel en cosmétique. Mieux la comprendre, c’est mieux la maîtriser pour pouvoir en jouer à l’infini.

Test d’iridescence à la lumière
Test d’iridescence à la lumière

Les premières théories expliquant la couleur remontent au XVIIe siècle. Celle-ci est avant tout affaire de physique et d'interaction de la lumière avec la matière à l’échelle des électrons et la forme d’un objet. Depuis des décennies, les chercheurs L’Oréal approfondissent leurs connaissances dans ce domaine, pour mettre au point de nouvelles applications dans la coloration du cheveu ou le maquillage.

Un maquillage nouvelle génération


Parmi leurs toutes dernières avancées : le maquillage photonique. Ce maquillage incolore ou blanc à l'œil devient coloré et iridescent à l'application sur la peau qui, elle, contient un pigment, la mélanine. En théorie, il est facile d'imaginer des structures (multicouches, réseaux ou cristaux) de matières blanches ou incolores qui apparaîtront colorées sous l'effet de la lumière. Mais comment les fabriquer et les formuler dans un produit de maquillage pour reproduire, sur les ongles ou les paupières, la délicate iridescence d’une opale ou d’une carapace de scarabée ? Pour y parvenir, les chercheurs ont tout simplement copié les structures de la nature et fabriqué des multicouches de mica, silice, des réseaux de polymères ou de billes de silice. Et ils ont joué avec le nombre de couches pour produire différents effets. Avec une simple couche mince, ils ont obtenu un effet d’iridescence, autrement dit une couleur qui change selon l’angle d’observation. En multipliant les couches de particules ou d’oxydes métalliques (jusqu’à 200 couches !), ils ont produit un effet miroir, la couleur de la lumière transmise étant la complémentaire de la lumière réfléchie.


Les couleurs du papillon
Transcription textuelle de la vidéo

Les couleurs du papillon