Les Prix L’Oréal-UNESCO 2015

Les Prix L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science sont attribués chaque année à cinq femmes représentant les cinq régions du monde pour leur contribution au progrès de la science. Des scientifiques du monde entier sont invitées à proposer des candidatures, dont la sélection finale est réalisée par un jury international indépendant composé de membres émérites de la communauté scientifique, et présidé cette année par le professeur Christian Amatore (membre de l’Académie des sciences). Cette année, les sciences de la matière sont à l’honneur. Découvrez les profils des cinq Lauréates 2015.







Professeur thaisa storchi bergmann, laureate pour l’amerique du sud


Thaisa storchi

Passionnée et extrêmement entreprenante, le professeur Storchi Bergmann est convaincue que l’éducation est la clé d’un monde meilleur. A travers son travail, elle espère notamment démontrer que la science est un domaine ludique et passionnant. Thaisa Storchi Bergmann a été récompensée pour ses travaux novateurs sur la compréhension des trous noirs, l’un des phénomènes complexes les plus emblématiques de l’univers : elle a ni plus ni moins été la première à découvrir que de la matière pouvait s’échapper des trous noirs.

PROFESSEUR YI XIE, LAUREATE POUR L’ASIE-­PACIFIQUE


Yi Xie

Le professeur Yi Xie est très engagée pour la préservation de notre planète et cherche sans cesse des solutions innovantes et intelligentes pour répondre à un défi majeur et d’actualité : le défi environnemental. Yi Xie a été primée pour sa contribution significative à la création de nanomatériaux inédits permettant d’importantes applications dans la conversion de chaleur et d’énergie solaire en électricité. Ses travaux, qui visent à lutter contre la pollution et à améliorer l’efficacité énergétique, ouvrent des voies particulièrement prometteuses pour l’avenir.

Professeur dame Carol Robinson, laureate pour l’europe


Carol Robinson

Après avoir quitté l’école à 16 ans et faisant preuve d’énormément de courage et de détermination, elle a obtenu son doctorat en cours du soir puis a également mis sa carrière entre parenthèses pendant 8 ans pour se consacrer à ses enfants. Un parcours rarissime et unique, pour une femme exceptionnelle. Dame Carol Robinson a été primée pour le développement d’une méthode extraordinaire qui permet d’étudier le fonctionnement des protéines, notamment des protéines membranaires, et pour avoir créé un nouveau domaine scientifique : la biologie structurale en phase gazeuse. Son travail pionnier pourrait avoir un immense impact dans la recherche médicale.

Professeur molly s. shoichet, laureate pour l’amerique du nord


Molly Shoichet

Proche des gens, Molly S. Shoichet participe à des manifestations sportives pour les personnes souffrant de lésions de la moelle épinière et s’implique sur des sujets de défense des droits de l’homme. Elle a aussi contribué à lancer une campagne social media pour « connecter la recherche d’aujourd’hui à la réalité de demain ». Molly S. Shoichet a été primée pour le développement de nouveaux matériaux destinés à la régénération du tissu nerveux, mais aussi pour une nouvelle méthode de diffusion de produits bio thérapeutiques dans le système nerveux central. Son travail met la chimie au service de la médecine de façon spectaculaire.

Professeur Rajaa Cherkaoui El Moursli, lauréate pour l’Afrique et les Etats Arabes


Rajaâ Cherkaoui El Moursli

Surnommée « militante de la recherche », Rajaâ Cherkaoui El Moursli consacre une importante partie de son temps et de son énergie à améliorer le niveau de la recherche scientifique dans son pays. Elle a aussi contribué de manière significative à une amélioration du système de santé marocain, le rendant notamment plus efficace. Elle a été récompensée pour sa contribution majeure à l’une des plus grandes découvertes de l’histoire de la physique : la preuve de l’existence du Boson de Higgs, la particule responsable de la création de masse dans l’univers.