Une mobilisation commune pour l’environnement

Soucieux de réduire l’impact de ses activités et produits sur l’environnement, L’Oréal associe ses fournisseurs à sa démarche environnementale en privilégiant un approvisionnement durable et local.

L’Oréal Allemagne encourage l’« électromobilité »

L’Oréal Allemagne encourage l’« électromobilité »

L’Oréal Allemagne encourage l’« électromobilité »

L’Oréal Allemagne encourage l’« électromobilité »

Engagé depuis longtemps dans une approche éco-responsable de ses activités, L’Oréal élargit son empreinte écologique à celle de ses fournisseurs. Tout au long de la chaîne de production, le groupe associe ses fournisseurs à sa politique de préservation de l’environnement, des ressources naturelles et de la biodiversité. Il privilégie également un approvisionnement local à travers une organisation de la production par zone géographique. L’Oréal favorise ainsi le développement économique des régions où il produit, limite l’impact lié au transport des matières premières et des marchandises et favorise la collaboration avec de nouveaux fournisseurs au plus près de ses marchés.

Une gestion responsable des emballages


La conception d’un emballage responsable est un enjeu fondamental de la démarche environnementale de L’Oréal. Depuis plusieurs années, le Groupe forme ses équipes Packaging et Développement, mais aussi le Marketing et les Achats aux principes de l’éco-conception. Cette démarche vise à réduire le poids et le volume des emballages et à en améliorer l’impact sur l’environnement. Par exemple, L’Oréal mène une stricte politique de certification forestière de ses emballages qui lui permet d’affirmer que 99,8% des approvisionnements en papier et carton sont certifiés, notamment par FSC® (Forest Stewardship Council) et PEFC (Pan European Forest Certification). 

Une gestion responsable des matières premières


En amont, le choix des matières premières repose sur un référentiel de qualification RSE qui permet de les évaluer selon un éventail de critères de durabilité, comme le respect de la biodiversité, la sécurité d’utilisation ou encore leur disponibilité sur le long terme. Par ailleurs, la Recherche & Innovation de L’Oréal intègre, en s’inspirant de l’exemple de la marque The Body Shop, plusieurs matières premières issues du commerce équitable comme l’huile de sésame, l’aloe vera ou l’huile d’argan. L’ensemble de cette démarche d’éco-conception et d’approvisionnement responsable passe nécessairement par un travail collaboratif avec les fournisseurs.


Ensemble pour réduire les émissions de CO2

Depuis 2003, L’Oréal est membre du Carbon Disclosure Project (CDP), une ONG indépendante dont l’objectif est de mesurer les efforts faits par les sociétés pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. En 2015 et pour la troisième année consécutive, L’Oréal a été reconnu comme l’un des leaders mondiaux dans la lutte contre le changement climatique, par le classement annuel du CDP (Carbon Disclosure Project). L’Oréal s’est vu décerner un “A”, soit le plus haut niveau de performance du Climate Disclosure Leadership Index (CDLI) sur la gestion de son empreinte carbone et sa stratégie face au changement climatique, ainsi qu’un score de 99/100 pour la transparence de sa politique. 

En 2007, L’Oréal a rejoint le Supply Chain Program du CDP afin d’encourager ses fournisseurs à mesurer et gérer leurs émissions de CO2. Une démarche fondamentale pour mener une action efficace sur l’ensemble de la chaîne de valeur des Opérations du Groupe et favoriser l’échange de bonnes pratiques.


Privilégier des fournisseurs locaux


L'une des composantes de la politique d’achats de L'Oréal est de sélectionner des fournisseurs là où le groupe produit et se développe, en particulier dans les pays émergents. Plus de 80 % des achats liés à la production (emballage, matières premières, sous-traitance) sont désormais effectués auprès de fournisseurs localisés dans la zone géographique de production.