De la source aux produits

Les chartes de formulation de Vichy et La Roche-Posay sont particulièrement exigeantes pour satisfaire aux attentes de sécurité des consommateurs.

Des flacons de formulation au laboratoire de Chevilly Larue 976x549

Des flacons de formulation au laboratoire de Chevilly Larue. © L'Oréal (Alexis Raimbault)

Des flacons de formulation au laboratoire de Chevilly Larue 976x549

Des flacons de formulation au laboratoire de Chevilly Larue. © L'Oréal (Alexis Raimbault)

À l’origine des produits Vichy et La Roche-Posay, il y a les eaux thermales éponymes qui présentent chacune des bienfaits médicaux spécifiques prouvés par de nombreuses études scientifiques in vitro et in vivo.

L’eau thermale de La Roche-Posay est naturellement très riche en sélénium aux vertus anti-oxydantes et apaisantes particulièrement adaptées aux peaux sensibles qui jaillit dans le village du même nom. Cette eau thermale a donné naissance à la cure thermale de La Roche-Posay, devenue aujourd’hui le premier centre de dermatologie thermale en Europe. Cette eau est à l’origine de tous les soins de la marque, des produits qui ont vocation à accompagner les traitements prescrits par les dermatologues.

Parmi les eaux thermales, l’eau thermale de Vichy est la plus riche en oligoéléments, riche de 15 minéraux bienfaisants et rares, dont le fer, le potassium, le calcium, le manganèse ou le silicium qui possèdent des pouvoirs apaisants, fortifiants et régénérants pour la peau. Les eaux de Vichy prennent naissance aux pieds des volcans d’Auvergne, les eaux de pluies s’infiltrant dans les failles des massifs cristallins à plus de 4 500 mètres de profondeur avant de parcourir près de 100 km à travers les roches millénaires, ce qui explique l’enrichissement en minéraux... Elles surgissent naturellement à Vichy sans pompage, poussées par le gaz carbonique naturel. Tout comme pour La Roche-Posay, cette eau est présente dans la totalité des produits développés par la marque.

Le Saviez-vous ?

 

1/ Actuellement, il y a 9 sources en exploitation. 5 sources jaillissant naturellement sont utilisées pour les cures de boissons : Célestins, Chomel, Grande-Grille, Hôpital et Lucas. Ce sont les 5 sources anciennement connues à Vichy. Mais l’exploitation des établissements thermaux a nécessité d'accroître cette ressource. 4 forages permettent de les alimenter en eau thermale chaude (entre 60 et 70°).

2/ Le 1er centre thermal de La Roche-Posay a été ouvert en 1905. Aujourd’hui 8 000 curistes par an y sont traités pour l’eczéma (35% des consultations), le psoriasis (31%), les suites de cancer (16%) ou encore les séquelles de brûlure (10%).