L'Indonésie - Locomotive économique de l'Asie du Sud-Est

L’Indonésie est aujourd'hui le quatrième pays le plus peuplé au monde.

  • L'Indonésie - Locomotive économique de l'Asie du Sud-Ouest
  • Le puissant consommateur Indonésien
  • Investissements étrangers : l'attrait de l'Indonésie

L’Indonésie, immense archipel composé de 17 508 îles, est le plus grand pays d'Asie du Sud-Est et ses 238 millions d’habitants en font également le quatrième pays le plus peuplé au monde. Avec environ 300 groupes ethniques qui constituent une population hétérogène parlant 365 langues et dialectes, il se caractérise par sa diversité. L'Indonésie se distingue également par la jeunesse de sa population : près d'un tiers (28 %) des Indonésiens est âgé de moins de 15 ans et 42 % de la population active a moins de 30 ans.

L’Indonésie, qui est déjà la 16ème économie mondiale avec 45 millions de personnes ayant un pouvoir d’achat et un marché potentiel de 500 milliards US$, peut devenir la septième économie mondiale d’ici 2030, devançant ainsi des pays comme l'Allemagne et le Royaume-Uni (Rapport du McKinsey Global Institute1).
En 2011, l'économie indonésienne a connu sa plus forte croissance depuis la crise asiatique de 1997-1998, affichant une croissance de son PIB de 6,5 %2. Cette croissance résulte du développement de tous les secteurs, à l'exception des mines et du bouclier que constitue son solide marché intérieur face à une économie mondiale volatile. En outre, la résistance du pays aux chocs économiques extérieurs a été notée par les agences de notation. En janvier 2012, Fitch et Moody ont revu leur notation à la hausse dans la catégorie très convoitée de « l’investissement ».

De nombreux analystes ont souligné la conjonction favorable de facteurs stimulant le dynamisme de l'Indonésie et son attrait aux yeux des investisseurs étrangers. Ses ressources naturelles et agricoles importantes, qui en font le principal producteur d'huile de palme, le second producteur de caoutchouc, d’étain et de nickel, etc.3 ainsi qu’un secteur des services très développé contribuent notamment à soutenir la croissance. Une gestion fiscale saine a également ramené le déficit budgétaire et la dette publique à des niveaux très faibles, favorisant des tendances macro-économiques stables4 telles que la poursuite de l'urbanisation et le développement de la classe moyenne. La jeunesse de la population soutient également ses perspectives prometteuses.

Il n'est pas surprenant que l'Indonésie soit clairement identifiée comme l'un des pays du MIST, deuxième groupe d’économies émergentes après le BRIC (MIST est le terme adopté par Jim O’Neill, économiste de Goldman Sachs, qui a suggéré le désormais célèbre acronyme « BRIC » et qui désigne les puissances économiques émergentes Mexique, Indonésie, Corée du Sud et Turquie).

1 Source: The archipelago economy :Unleashing Indonesia’s potential, McKinsey Global Institute, septembre 2012
2 Source : Agence centrale de statistique (6 février 2012)
3 Source : Publications du Service économique de l'Ambassade de France en Indonésie (février 2011)
4 Source : Le Forum économique mondial 2011-2012 Competitive report on Indonesia raise the country’s ranking on the macroeconomic environment pillar to 23rd this year (up from 89th in 2007).