Investissements étrangers: L'attrait de l'Indonésie

  • L'Indonésie - Locomotive économique de l'Asie du Sud-Ouest
  • Le puissant consommateur Indonésien
  • Investissements étrangers : l'attrait de l'Indonésie

Les investissements étrangers en Indonésie jouent un rôle majeur dans la croissance de l’économie. Les investissements directs ont atteint un chiffre record de 20 milliards US$ en 2011 et ont augmenté de 22 % par rapport à l’an dernier pour atteindre 56,6 trillions de roupies au dernier trimestre. Selon l’Office de coordination des investissements, cette croissance a été principalement soutenue par des entreprises des secteurs minier, chimique, pharmaceutique, du transport et des télécommunications.
Cette situation illustre l’attrait du pays comme destination de l’investissement sur ce grand marché de 240 millions d’habitants, compte tenu de la richesse de ses ressources naturelles, de sa situation géographique stratégique, de sa stabilité politique, de sa main-d’œuvre qualifiée et de sa classe moyenne en pleine expansion, dont le pouvoir d’achat ne cesse d’augmenter. En effet, la consommation intérieure représente environ 60 % du PIB indonésien, ce qui permet au pays de bénéficier d’une grande stabilité économique.

L’indice de confiance des investissements directs étrangers (IDE) d’A.T. Kearney, qui implique une série d’études auprès d’entreprises dont le chiffre d’affaires est supérieur à 2 milliards US$ et propose une évaluation des perspectives des flux d’investissements internationaux, a classé l’Indonésie au 21ème rang en 2007 mais à la 9ème place du classement des destinations d’investissements les plus attrayantes en 2012.

En terme de pays d’origine des investissements étrangers en Indonésie, Singapour a occupé la première place en 2010 avec près de 24 %, suivie par l’Ile Maurice, le Japon, le Royaume-Uni et la Corée du Sud. Selon la Banque Centrale d’Indonésie (BI), les flux d’investissements ont été orientés vers l’industrie manufacturière (environ 40 %), le commerce de gros et de détail (environ 20 %) ainsi que les secteurs liés aux infrastructures tels que le transport, la logistique et la communication. Destination préférée des investissements étrangers directs, le secteur manufacturier a enregistré en 2010 une hausse de 12 % par rapport à 2009, le premier semestre de l’année 2011 ayant affiché une croissance de 5 à 6 %1. Enfin, l’industrie minière a attiré près de 15 % des investissements directs.2

En outre, les autorités indonésiennes affichent des ambitions très élevées en termes de développement. Dans les 15 années à venir, le gouvernement a l’intention que le pays rejoigne le groupe restreint des dix premières économies mondiales dans le cadre du lancement du « Masterplan 2011-2025 pour l’accélération du développement économique ». Cette ambition repose précisément sur des investissements de 470 milliards US$ en faveur du développement industriel, d’une plus grande ouverture de l’économie et du redéploiement accéléré des technologies de l’information et de la communication. Le Président Susilo Bambang Yudhoyono augmente également les dépenses et attire les fonds étrangers pour stimuler la croissance et créer des emplois face à l’arrivée d’un nombre croissant d’individus sur le marché du travail. L’Indonésie vise des investissements étrangers et locaux d’environ 500 trillions de roupies en 2014.3

1 Source : Global Business Guide Indonesia – 2011
2 Source : Publications du Service économique de l’Ambassade de France en Indonésie (février 2011)
3 Source : “Indonesia Investments Rose Last Quarter on Mining, Transport”, Bloomberg, 22 octobre 2012
Source d’ensemble : Conseil de développement commercial de Hong Kong (février 2011)