Le puissant consommateur indonésien

  • L'Indonésie - Locomotive économique de l'Asie du Sud-Ouest
  • Le puissant consommateur Indonésien
  • Investissements étrangers : l'attrait de l'Indonésie

Rien ne peut arrêter le consommateur indonésien. Alors que la consommation mondiale ralentit presque partout, les consommateurs indonésiens la soutiennent par une progression des dépenses des ménages de 5% par an. Selon le cabinet d’études économiques Capital Economics, le moteur principal de stimulation de la croissance économique reste la demande intérieure, qui est soutenue par une forte croissance des salaires, une hausse de l’emploi et une confiance élevée des consommateurs.

Tout comme de nombreux autres pays asiatiques, l’Indonésie a indéniablement connu une explosion de sa classe moyenne. En Indonésie, le revenu par habitant est d’environ 3 500 US$ par an. Il a été observé qu’un ménage de la classe moyenne dispose d’un revenu annuel supérieur à 10 000 US$. La proportion de ménages indonésiens bénéficiant de tels revenus a augmenté de 2,9 % en 2004 pour atteindre 8,7 % en 2009. Cela représente un marché potentiel de 23 millions de consommateurs issus de la classe moyenne. En outre, selon les prévisions, ce segment de la population devrait doubler au cours des cinq prochaines années, faisant de l’Indonésie un marché très attractif pour les biens de consommation.

L’un des facteurs contribuant à la vigueur de la consommation indonésienne est l’urbanisation rapide, tendance qui devrait se poursuivre pendant la reprise. La classe moyenne émergente vit et travaille dans un environnement urbain, notamment dans les grandes villes comme Jakarta et Surabaya. La proportion d’Indonésiens vivant dans les zones urbaines pourrait atteindre 71 % en 2030, contre 53 % aujourd’hui, puisque 32 millions de personnes devraient quitter les zones rurales pour les zones urbaines.1

Ces évolutions suscitent de nouveaux types de demandes. Les Indonésiens commencent à dépenser plus dans des produits et des services dépassant leurs besoins fondamentaux de première nécessité. La proportion des dépenses consacrées à l’alimentation et aux boissons a diminué d’environ 20 % au cours des 10 dernières années tandis que les dépenses de logement, de services, de communication et de loisirs augmentent rapidement.

Le fait que la majorité de la population soit jeune – environ 30 % de la population a moins de 15 ans alors que les plus de 65 ans ne sont que 6 %2 – constitue également un atout démographique favorable à l’économie. La population jeune, et à la rapide croissance démographique, pourrait atteindre 280 millions d’ici 2030, contre 240 millions aujourd’hui. Cette catégorie de consommateurs disposant d’un pouvoir d’achat comprend des jeunes actifs célibataires ou des étudiants issus de la classe moyenne. Réceptifs aux dernières tendances et avides de nouveaux produits, ils dépensent dans les loisirs, les sorties, la mode, et plus largement dans la consommation liée au « mode de vie ». Compte tenu de la démocratisation rapide de l’Internet, ils n’hésitent pas à échanger sur les réseaux sociaux leurs expériences et leurs opinions sur les marques.

1 Source : The archipelago economy :Unleashing Indonesia’s potential, McKinsey Global Institute, Septembre 2012
2 Source : “Industry report, Consumer goods and Retail: Indonésia”, Economist Intelligence Unit, mai 2011
Source globale : Conseil de développement commercial de Hong Kong (février 2011)