Une beauté profondément enracinée

Vers l’an 800, les guérisseurs indonésiens utilisaient des recettes à base de plantes pour traiter leurs problèmes de santé.

  • Une jeune femme indonésienne
  • Conseils en magasin Kiehl's
  • Un maquillage de mariage Indonésien traditionnel appelé
  • Une beauté profondément enracinée

Il faut remonter à l’an 800 pour trouver la trace du secret de beauté des guérisseurs indonésiens qui utilisaient des recettes à base d’herbes et de plantes des forêts tropicales indonésiennes pour traiter leurs problèmes de santé et prendre soin de leur bien-être. Encore aujourd’hui, les Indonésiens accordent une grande importance aux rituels apaisants et aux soins de la peau et des cheveux parce qu’ils considèrent que la beauté ne vient pas seulement du soin de l’apparence extérieure, mais aussi d'un corps sain et d’un esprit paisible et équilibré.

Par conséquent, les rituels de beauté peuvent être extraordinairement sacrés, sensuels et spirituels ; du paradis tropical luxuriant de Bali, aux anciennes terres royales de Kraton, demeure des anciens monarques indonésiens, en passant par la ville animée et moderne de Jakarta, des milliers de femmes suivent encore régulièrement les traditions de beauté et de santé. Participant au mysticisme de ces rituels de beauté, certains des traitements encore répandus aujourd’hui sont restés pendant longtemps des secrets jalousement gardés derrière les murs du Palais Royal, avant d’être popularisés.

La culture indonésienne de beauté et de bien-être a également été nourrie pendant des siècles par l'influence d'autres traditions asiatiques comme la médecine chinoise ou la spiritualité indienne. Les rituels sont en grande partie basés sur une variété botanique impressionnante de près de 6 500 espèces de plantes entrant dans la composition des remèdes naturels. Parmi ces rituels traditionnels, le "Jamu" (médecine traditionnelle prédominante à base de plantes fabriquée à partir de matières naturelles) tient une place importante en Indonésie. Tel un élixir de vie aux variétés infinies, ses bénéfices sont profondément ancrés dans les croyances populaires, puisque près de 80% des Indonésiens en consomment quotidiennement.

Les traditions de beauté séculaires profondément enracinées s’harmonisent parfaitement avec l’attirance pour les codes modernes de beauté de l’Occident dont l’influence s’étend à d’autres pays d’Asie tels que le Japon ou la Corée. Avec une population relativement jeune, une importante classe ouvrière naissante et une urbanisation rapide, parmi d'autres facteurs influents, la demande croissante pour les produits cosmétiques modernes a entraîné une croissance annuelle moyenne de 10-11% du marché des cosmétiques. En 2011, ce dernier a été évalué à près de 1,6 milliard d'euros1, répartis sur 1,5 million de points de vente dans les seules zones urbaines et un nombre incalculable de pasars ruraux ou de marchés.

1 Source : Nielsen Retail Audit – Indonésie (03/2012)