Le marché du luxe

Même si l’économie mondiale peine à rebondir, le secteur du luxe lui continue d’afficher une croissance depuis 2010

La Crema Nera Extrema de Giorgio Armani

En France, le chiffre d'affaires du luxe est évalué à 31 milliards d'euros pour 2012, dont 84% à l'exportation. © L'Oréal

La Crema Nera Extrema de Giorgio Armani

En France, le chiffre d'affaires du luxe est évalué à 31 milliards d'euros pour 2012, dont 84% à l'exportation. © L'Oréal

A contre-courant de l’économie mondiale qui peine à rebondir, le secteur du luxe affiche une croissance en 2010, 2011 et 2012 et séduit un public de plus en plus grand.

Aux traditionnels consommateurs de produits haut de gamme vient s’ajouter la nouvelle classe moyenne des pays en développement, qui peut désormais s’offrir des produits et services d’exception. Si ces nouveaux consommateurs partagent les mêmes exigences en termes de qualité, les motivations sont différentes selon les pays ou les cultures. Il est donc crucial pour les marques de comprendre les attentes de ces nouveaux consommateurs, leurs aspirations et ce qui motive leurs achats.

Les marques doivent notamment faire preuve d'innovation et d'originalité pour séduire des consommateurs de plus en plus jeunes et accorder encore davantage de soin à l'expérience d'achat en plus du produit en lui-même. Elles doivent également prendre en compte deux phénomènes d’importance : l'association grandissante entre tourisme et consommation et l'augmentation des ventes par Internet.

Pour ces raisons, les grands acteurs du luxe s'attèlent à étudier les spécificités de leur secteur, région par région. La Chine, qui était en 2012 à elle seule à l'origine du quart des achats mondiaux de luxe, fait en particulier l'objet de toutes les attentions1.

1 Selon une étude de l’observatoire italien Altagamma associé au cabinet Bain&Co, parue en mai 2012

Le saviez-vous ?

 

1/ Selon une étude publiée par KPMG en 2011, les consommateurs chinois associent les produits de luxe à certains pays et sont attachés aux marques européennes, particulièrement celles d’origine française. La France occupe d’ailleurs la première place pour les cosmétiques et parfums (cités par 76% des personnes interrogées), la mode (37%) et les sacs (33%).

2/ Premiers consommateurs de luxe dans le monde, les Chinois assurent désormais à eux seuls 25% des dépenses de produits de luxe dans le monde, ce qui fait d'eux la nationalité la plus consommatrice en la matière devant les Américains (Bain & Company, décembre 2012).

3/ Les Chinois achètent principalement leurs cosmétiques à Hong Kong, Taïwan et Macao (60%), puis en Chine continentale (51%) et en Europe (20%) - où la France fait figure de référence sur ce marché (Etude KPMG, mars 2013)..