Du "duty free shop" d'O'Regan au "travel retail" moderne

Aéroport international Shanghai Pudong

La Chine projette l'ouverture de 70 nouveaux aéroports dans les 3 prochaines années. © Lonely Planet

Aéroport international Shanghai Pudong

La Chine projette l'ouverture de 70 nouveaux aéroports dans les 3 prochaines années. © Lonely Planet

Le «Travel Retail» apparaît en 1947, lorsque l’Irlandais Brendan O’Regan fonde le «duty free shop» au coeur de l’aéroport de Shannon. Cet aéroport est alors le passage obligatoire pour la quasi-totalité des vols entre l’Europe et l’Amérique du Nord, la plupart des avions devant s’y ravitailler en carburant avant de traverser l’océan atlantique. Les produits vendus se limitaient à l’époque aux cigarettes et aux spiritueux – principalement du whisky et du gin.

Depuis, l’offre s’est étoffée d’articles de mode et de maroquinerie, de mets et de produits de luxe. Les parfums seront d’ailleurs les premiers articles haut de gamme à être proposés dans ce circuit, préfigurant le succès de la catégorie cosmétiques qui va progressivement devenir la plus demandée, avec la mode, les accessoires et la maroquinerie. En 2011, les parfums représentent 31% du marché du «Travel Retail» et affichent une croissance annuelle proche de 20%1.

En 1999, la suppression des zones détaxées au sein de l’Union Européenne va encourager le «Travel Retail» à se réinventer. Des espaces consacrés au luxe, qui font la part belle aux cosmétiques et accessoires de mode, gagnent en importance. En témoigne le dernier Satellite du Terminal E2 de Roissy Charles de Gaulle où les marques de luxe s’affichent comme sur les grandes avenues parisiennes sur près de 6000 m2. Loin de s’essouffler, ce circuit de distribution devrait encore se développer avec la construction de nouveaux aéroports et le déploiement de nouvelles liaisons intra régionales. La Chine projette ainsi l’ouverture de 70 nouveaux aéroports dans les 3 prochaines années.

Population mondiale toujours plus urbaine et «interconnectée», marchés de plus en plus globaux…, l'industrie du «Travel Retail» affiche des perspectives prometteuses et devrait poursuivre son développement sous l’influence des mutations sociologiques et économiques notamment dans les zones émergentes. Déjà, en 2011 et pour la première fois dans l'histoire de l'industrie, l’Asie Océanie est devenue le plus important marché «Travel Retail» (en chiffre d’affaires, toutes catégories confondues) devant l’Europe, pourtant berceau du «duty free»2.

1 Croissance 2011 vs 2010 source Génération
2 Generation Research

Le saviez-vous ?

 

1/ Les deux plus importantes boutiques Giorgio Armani Cosmétiques dans le monde (en poids de chiffre d’affaires) sont toutes deux situées à l’Aéroport de Dubaï. Cet aéroport a depuis longtemps construit son image autour du shopping, de luxe en particulier. Dans ces boutiques, la collection « Privée », gamme la plus « exclusive » de Giorgio Armani parfum, atteint des records de vente avec, en moyenne, près de 30 parfums vendus chaque jour (à un prix moyen de 180 euros).

2/ Les Japonais sont les premiers acheteurs de produits de beauté dans l’aéroport de Honolulu Hawaï. Au total, ils représentent près de 60% des passagers internationaux de cet aéroport1. Les conseillères de Beauté du Groupe sont donc formées pour un service «à la japonaise» ce qui inclut une maîtrise de la langue.

1 source Paxsmart 2012

3/ Les chinois en voyage consacrent plus de 80% de leur budget au «shopping» (Travel Retail ou sur lieu de destination). Ce budget moyen est estimé à 14500€1.

1 source Global Blue survey 2012