La supply chain

Chaque bouteille fait l’objet d’un contrôle minutieux

Le développement technique de L’Oréal Luxe a pour mission de s’assurer que les produits seront conçus et délivrés tels qu’ils ont été pensés par les marques. © Alexis Raimbault

Chaque bouteille fait l’objet d’un contrôle minutieux

Le développement technique de L’Oréal Luxe a pour mission de s’assurer que les produits seront conçus et délivrés tels qu’ils ont été pensés par les marques. © Alexis Raimbault

La supply chain de L’Oréal Luxe, qui rassemble 1500 collaborateurs à travers le monde, assure une double fonction. Elle doit d’abord garantir le bon déploiement mondial des marques de la division, c’est-à-dire s’assurer que le même produit est disponible au même instant partout dans le monde. Elle doit ensuite offrir l'expérience du luxe aux consommateurs : cette expérience implique des produits d’exception bien sûr mais également des moments d’exception au point de vente, théâtre qui met en scène ces produits, le conseil, le merchandizing, les testeurs, les échantillons … C’est d’ailleurs dans cette maîtrise parfaite de l’exécution au point de ventes que la supply chain trouve son aboutissement.

Cette exigence de qualité, de perfection doit être recherchée au meilleur coût en optimisant l’utilisation des actifs de l’entreprise, investissement industriel, stocks et crédit client. Elle s’appuie sur le travail des prévisions de vente, la construction du chiffre d’affaires dans chacun des marchés, en collaboration avec le business et les principaux clients distributeurs de la division. A l’autre bout de la chaîne, elle repose sur l’adéquation de l’outil industriel, élargi aux fournisseurs, aux écoulements réels. Elle nécessite le partage de l’information à chaque maillon de cette chaîne, son actualisation au rythme de l’évolution des ventes pour construire une équation mondiale des stocks et des besoins.

Le saviez-vous ?

 

1/ La Division Luxe de L’Oréal a enregistré en 2012 une progression de son chiffre d’affaires de 8,3% à données comparables et de 16% à données publiées. Sur chacun des trimestres, la division supplante la croissance du marché, grâce notamment au dynamisme de Lancôme, et aux bonnes performances réalisées en Asie et en Amérique du Nord.

2/ L’Oréal Luxe est n°1 du marché mondial des parfums. Une position de leader qui s’est renforcée en 2012 grâce à une année très dynamique en matière de lancements. «La Vie Est Belle» de Lancôme, notamment, s’est imposé comme un immense succès et représente le plus grand lancement mondial de l’année 2012 sur le marché des parfums féminins.

3/ Le « Made In » est vital pour le secteur du Luxe. Il est synonyme d’artisanat et de savoir-faire. Si la grande majorité des marques de Luxe du Groupe sont produites en France, la marque américaine Kiehl’s est fabriquée aux Etats-Unis et la marque japonaise Shu Uemura au Japon, une manière de respecter l’origine historique des marques.