Le marché mondial du luxe

Le Groupe L’Oréal affirme son leadership grâce à une progression de + 8,3 % (données comparables) de sa division Luxe

Un point de vente Shu Uemura en Corée du sud

En 2012, L’Oréal Luxe a enregistré une progression de 14,1% des ventes en Asie Pacifique. © L'Oréal

Un point de vente Shu Uemura en Corée du sud

En 2012, L’Oréal Luxe a enregistré une progression de 14,1% des ventes en Asie Pacifique. © L'Oréal

Tirée par les classes moyennes de plus en plus aisées de pays émergents comme la Chine, l’Afrique du Sud ou le Brésil, l’industrie du luxe reprend son train d’avant la crise et affiche depuis deux ans une solide croissance, bien loin de la morosité de l'économie mondiale.

Selon une étude du Boston Consulting Group (BCG) parue au printemps 2012, le marché des biens personnels haut de gamme en particulier – accessoires, mode, parfums, montres et bijoux – progressera de 3 à 7% d'ici 2014.

Dans ce contexte, le Groupe L’Oréal affirme son leadership grâce à une progression de + 8,3 % à données comparables et de + 16 % à données publiées de sa division Luxe. Cette croissance est en effet supérieure à celle de 6,3% du secteur de la cosmétique sélective. Elle s’appuie sur une compréhension fine des consommateurs et un portefeuille de marques prestigieuses, dont la plupart affirme leur empreinte « Made in France » synonyme de luxe dans le monde entier.

Le saviez-vous ?

 

1/ Un quart des achats de luxe dans le monde en 2012 sont imputables aux Chinois, selon une étude réalisée en octobre 2012 par Bain & Company, pour la Fondation Altagamma. Ces consommateurs de luxe chinois, relativement jeunes, sont friands de cosmétiques.

2/ Selon le cabinet Bain & Company, le marché du luxe pourrait atteindre 230 milliards d’ici 2014. Entre 1995 et 2011, ce marché est passé de 77 milliards d'euros à 191 milliards.

3/ Plus de 40% des achats de luxe sont faits lors de voyages touristiques. Le Travel Retail est d’ailleurs l’un des principaux moteurs de la croissance de la division Luxe de L’Oréal.