Un secteur prospère

Un point de vente Biotherm homme en Corée du sud

En 2012, la division L'Oréal Luxe est en hausse de 16% (+8,3% à données comparables), notamment grâce aux bonnes performances en Asie et en Amérique du Nord. © L'Oréal

Un point de vente Biotherm homme en Corée du sud

En 2012, la division L'Oréal Luxe est en hausse de 16% (+8,3% à données comparables), notamment grâce aux bonnes performances en Asie et en Amérique du Nord. © L'Oréal

En cette période de crise, l’industrie du luxe nage à contre-courant en affichant une croissance florissante. Son chiffre d’affaires est passé de 192 à plus de 212 milliards d’euros en 2012. Cette hausse à deux chiffres s’affirme pour la troisième année consécutive, après un bond de 13 % en 2010 puis de 11 % en 2011. Tous les types de produits sont concernés par cette progression, des biens personnels tels que les services - comme l’hôtellerie et la restauration - à la bijouterie ou la beauté. Le marché mondial de la cosmétique sélective, en particulier, est en progression avec une croissance de l’ordre + 6,3% en 2012. La division Luxe du groupe L’Oréal surperforme quant à elle ce marché et affiche une progression en 2012 de 8,3 %.

En France, le chiffre d’affaires du luxe est évalué à 31 milliards d’euros pour 2012, dont 84% à l’exportation. Une dynamique qui positionne indéniablement le secteur du Luxe comme un pilier de l’économie française. Ce succès se traduit également en termes de commerce extérieur : le secteur prend une place grandissante dans la balance commerciale du pays. Le luxe représente désormais un des fleurons de l’industrie française, au même titre que l’aéronautique ou l’agroalimentaire.

Le saviez-vous ?

 

1/ Un quart des achats de luxe dans le monde en 2012 sont imputables aux Chinois, selon une étude réalisée en octobre 2012 par Bain & Company, pour la Fondation Altagamma. Ces consommateurs de luxe chinois, relativement jeunes, sont friands de cosmétiques.

2/ Selon le cabinet Bain & Company, le marché du luxe pourrait atteindre 230 milliards d’ici 2014. Entre 1995 et 2011, ce marché est passé de 77 milliards d'euros à 191 milliards.

3/ Plus de 40% des achats de luxe sont faits lors de voyages touristiques. Le Travel Retail est d’ailleurs l’un des principaux moteurs de la croissance de la division Luxe de L’Oréal.