Seed Phytonutrients : la marque qui renoue avec la Terre
Marques

Dans une démarche sans précédent, quatre collaborateurs de L’Oréal passionnés d’agriculture biologique viennent de lancer Seed Phytonutrients, une nouvelle marque de beauté qui a fait de la responsabilité environnementale locale son ADN, et de la graine son ingrédient phare. Avec un enthousiasme communicatif, Seed Phytonutrients veut ainsi planter les graines de la prospérité, du bien-être et de la durabilité pour les prochaines générations.

  • Seeds_main_visual

  • Seeds_visual_team

Un partenariat avec les agriculteurs organiques
Lancée lors de la Journée de la Terre le 22 avril 2018, Seed Phytonutrients se veut pour ses fondateurs la marque « la plus organique jamais créée ». Sous l’impulsion de Shane Wolf, Directeur Général de marques chez L’Oréal et doté d’une solide culture agricole, Seed Phytonutrients s’est donné pour mission de reconnecter l’industrie de la beauté avec le travail de la terre. Et cela commence par la relation de confiance qu’elle a instaurée avec les fermiers. Au lieu de faire appel à des fournisseurs classiques, Seed Phytonutrients s’approvisionne auprès de petites exploitations familiales biologiques, qui plantent et récoltent exclusivement pour la marque. Un engagement concret qui se traduit par le règlement de 100% de la production à l’avance, indépendamment du rendement de la récolte. Ce partenariat gagnant-gagnant permet aux agriculteurs de réinvestir dans leurs fermes et de planifier plus sereinement leurs futures récoltes. Un changement de paradigme dans la relation entre les agriculteurs et l’industrie de la beauté, pensé pour soutenir financièrement les fermiers qui font le choix de l’agriculture biologique.  

Cette démarche s’inscrit dans le programme de développement durable Sharing Beauty With All porté par L’Oréal. Avec Sharing Beauty With All, le Groupe veut impulser un mouvement qui va vers plus de responsabilité dans la production et la distribution de produits cosmétiques, en ligne avec les aspirations sans compromis de consommateurs de plus en plus conscients des enjeux de la planète.

Une start-up 100% naturelle qui a germé au sein de L’Oréal
L’idée d‘une nouvelle marque organique et vegan germait depuis plusieurs années déjà dans l’esprit de Shane Wolf. Après avoir affiné son projet pendant treize ans, il se lance, certain que sa démarche entrepreneuriale et respectueuse de l’environnement est en phase avec la culture du groupe L’Oréal, et sera vite rejoint par Brad Farrell, Vice-président monde en charge du marketing des marques, Scott Schienvar, Vice-président des opérations pour la Division des Produits Professionnels et Lea Koussoulis, Vice-présidente monde en charge des médias et de la communication. Le dynamisme et la sincérité de l’équipe convainquent Jean-Paul Agon. « Les gens ont été surpris par notre volonté de créer la marque la plus naturelle que l’entreprise ait jamais vue »[1], explique Brad Farrell. Les quatre fondateurs s’installent alors à Doylestown, en Pennsylvanie, et commencent à travailler sur des produits pour les cheveux, le visage et le corps. Des emballages, pensés pour être les plus écologiques possibles, aux graines utilisées en passant par les méthodes d’extraction d’huile, rien n’est laissé au hasard. Le but ? Créer une marque non synthétique, durable et rentable, qui contribue à la fois la beauté des clientes et au dynamisme de l’agriculture biologique locale.

Pour la première fois dans l’histoire du Groupe, Seed Phytonutrients fonctionne comme une entreprise indépendante, financée par L’Oréal. La marque a accès aux experts du Groupe dans tous les domaines de conception des produits, mais peut aussi travailler avec des partenaires ou fournisseurs indépendants. « C’est une start-up au sein d’une grande entreprise »[1], résume Brad Farrell. Un fonctionnement nouveau afin de respecter l’esprit entrepreneurial et de promouvoir le développement durable au sein du Groupe. « Nous n’avons pas à faire les choses comme elles ont toujours été faites, détaille Lea Koussoulis, nous pouvons inventer nos propres règles ! »[1] Une approche qui a permis à l’équipe de penser l’ensemble de son organisation d’après ses enjeux spécifiques. Et Seed Phytonutrients ne compte pas en rester là : « Nous n’avons pas encore fait le quart de ce qui est prévu. » sourit Shane Wolf. Nous voilà prévenus.

 

[1] Sowing the Seeds of Sustainability Within the Global Beauty Industry, Modern Farmer