Share & Care : agir pour le bien-être de tous les collaborateurs
Groupe

Depuis cinq ans, L’Oréal déploie des dizaines d’initiatives permettant à ses collaborateurs de bénéficier de solides garanties sociales. Coup de projecteur sur le programme L'Oréal Share & Care qui positionne aujourd’hui le Groupe comme l’un des plus performants dans chaque marché en matière de protection sociale.

  • Share and Care_photoprincipale

  • Share and Care_photo2

  • ShareandCare_photo3

Un modèle social mondial
Dans de nombreux pays, gouvernements et acteurs publics affirment leur volonté de mettre en place des garanties élémentaires de protection sociale. Une détermination qui n’empêche pas 73 % de la population mondiale de ne toujours pas avoir accès à un niveau de protection sociale satisfaisant*. 

Parce que pour L’Oréal, performance sociale et réussite économique sont étroitement liées, nous avons créé le programme L'Oréal Share & Care en 2013. Objectif de ce programme, qui place les collaborateurs au centre : décliner un même modèle social dans les 67 pays où les filiales sont présentes, tout en prenant compte les spécificités et besoins locaux.

Un engagement sans frontière
Le programme comporte un socle de mesures communes dans quatre grands domaines :  la santé (Care), la prévoyance (Protect), la parentalité (Balance) et la qualité de vie au travail (Enjoy). Parmi les avancées, 96% des collaborateurs bénéficient d’une couverture santé alignée sur les meilleures pratiques de leur pays. Ou encore, partout dans le monde une future maman est assurée d’avoir au moins 14 semaines de congé de maternité, entièrement pris en charge. 

Mais s’il s’agit d’un programme mondial, il vise aussi, dans la logique d’universalisation de L’Oréal, répondre aux besoins plus locaux. Ainsi, au Canada, 1 200 collaborateurs bénéficient d’un programme flexible d’avantages sociaux. L’ambition ? S’adapter à aux situations diverses des collaborateurs. Un système à la carte qui porte ses fruits, puisque « 60 % de nos employés choisissent une couverture optionnelle », précise Catherine Bédard, DRH de L’Oréal Canada. 

En Amérique centrale et en Argentine, L’Oréal Mamá** est adoubé par les mamans. Ces dernières profitent, entre autres, d’un congé de maternité de 105 jours (15 jours de plus que la durée légale nationale), d’horaires hebdomadaires allégés à leur retour et d’une indemnité mensuelle pour payer les frais de garde de l’enfant jusqu’à ses 3 ans. Le tout, en conservant une rémunération équivalente au salaire brut.

À Jakarta, « nous avons porté une attention particulière aux conditions de travail », explique Restu Widiati, DRH de L’Oréal Indonésie. Résultats : en 2013, les 300 employés du siège se sont installés dans des locaux plus modernes, avec notamment une salle de lactation pour les jeunes mères.

De la suite dans les idées
Le programme est aujourd'hui dans sa seconde phase avec de nouvelles mesures prévues à échéance 2020, L’Oréal poursuit sa réflexion au sein d’un réseau qui rassemble d’autres entreprises et acteurs phares de la protection sociale. Dans cette optique, et sous la houlette de l’Organisation internationale du travail (OIT), le Groupe a activement participé à la création du support Entreprises Mondiales et Protection Sociale. Ce guide des bonnes pratiques vise à inspirer les entreprises qui, au-delà des obligations légales, souhaitent s’engager dans cette démarche, dans l’intérêt de leurs collaborateurs et au service de leur performance sociale et d’une croissance économique pérenne. 

Pour en savoir plus sur la protection sociale chez L’Oréal : 

Découvrez "notre programme « L’Oréal Share & Care” en détails ainsi que nos différents engagements visant à l’amélioration des “relations humaines” au sein du Groupe L’Oréal. (Source : Rapport Annuel 2017, L'Oréal).

*Source : Entreprises Mondiales et Protection Sociale, Guide des bonnes pratiques (2017)
** Programme L’Oréal dédié aux jeunes mamans.