Qu'est-ce qu'une usine sèche?
Engagements

Chez L’Oréal, l’expression « usine sèche » désigne un site de production où l’eau consommée est entièrement dédiée à la composition des produits (eau comme matière première, par exemple) ou à la consommation humaine (comme l’eau du café).
En d’autres termes, 100 % de l’eau utilisée pour les procédés industriels (comme le nettoyage de cuves) est purifiée et réutilisée pour d’autres procédés sur site, comme le refroidissement ou le lavage d’autres types d’équipement. 

QU'est ce qu'une usine sèche

L’objectif « usine sèche » est atteint au terme de deux étapes majeures. La première consiste à trouver des moyens de réduire la consommation d’eau, et la seconde à recycler et réutiliser l’eau utilisée dans les procédés de fabrication.

Prenons le shampooing pour exemple.

Afin de créer ce produit, nous combinons trois ingrédients actifs dans une grande cuve. Le shampooing est ensuite conditionné en flacons individuels. La cuve est donc entièrement vide, à l’exception de quelques résidus minimes. Avant de pouvoir réutiliser cette dernière pour le lot suivant, nous devons veiller à ce qu’elle soit nettoyée conformément à nos critères stricts de qualité et de sécurité. La cuve est donc désinfectée et stérilisée.

C’est là que le premier défi commence : réduire la consommation globale d’eau. Nous pouvons alors nous concentrer sur l’optimisation de tous nos équipements et procédés de fabrication consommateurs d’eau.

Second défi : rendre ces eaux usées réutilisables pour les autres procédés industriels, et ce, jusqu’à la dernière goutte.

Le retraitement des eaux de lavage rejetées du circuit de traitement des eaux, obtenu à l’aide de différentes technologies (telles que l’ultrafiltration[1], l’osmose inverse[2] et l’évapo-concentration[3]) nous permet d’obtenir une eau d’excellente qualité, utilisable à l’infini et en boucle fermée, ce qui limite l’impact de l’usine sur l’environnement.

Compte tenu du rôle clé de l’infrastructure existante, il n’existe pas de formule unique pour la mise en place d’une usine sèche. Le traitement et le recyclage des eaux industrielles étant un enjeu relativement récent dans le secteur cosmétique, chaque projet est particulièrement riche d’enseignement pour nous.

L’Oréal compte actuellement trois usines sèches, à Burgos en Espagne, à Vorsino en Russie et à Settimo Torinese en Italie, autant de sources d’inspiration pour nos autres usines partout dans le monde.

Nous souhaitons réutiliser l’eau dès que l’occasion se présente. Déjà, nous nous sommes engagés à réduire de 60 % notre consommation d’eau par produit fini d’ici 2020 (sur une base de 2005), par le biais de notre engagement en faveur du développement durable Sharing Beauty With All. À mesure que cet objectif se concrétise, un nombre croissant de nos sites se convertissent en « usines sèches ».

Si l’optimisation des économies d’eau au sein des processus existants est à la base de toute amélioration, c’est en allant plus loin et en repensant entièrement nos cycles de l’eau que nous parviendrons à décupler les retombées positives.

Rencontrez Claudio, Directeur environnemental de l’usine d’Italie, pour en savoir plus sur cette belle aventure qui rend notre processus de production plus éco-responsable.

Les usines sèches font parties de nos engagements sur le développement durable, qui nous permis d’obtenir la notation « AAA » du CDP en 2019.

[1] Type de filtration membranaire où la séparation s’effectue à travers une membrane semi-perméable, sous l’effet de diverses forces. 
[2] Processus par lequel un solvant traverse, grâce à la différence de pression, une membrane poreuse dans le sens contraire à celui de l’osmose naturelle.  
[3] Évaporation et filtrage de l’eau.