16eme Prix L’Oréal-Unesco pour les Femmes et la Science Groupe

16ème Prix L’Oréal-Unesco pour les Femmes et la Science

Cinq femmes d’exception récompensées pour l’excellence scientifique de leurs travaux

PARIS, LE 3 MARS 2014. Le 19 mars prochain, La Fondation L’Oréal et l’UNESCO remettront le Prix L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science à cinq femmes scientifiques. Chacune d’entre elles présente un parcours exemplaire, fruit d’un talent hors du commun doublé d’un engagement et d’une audace remarquables dans un environnement encore majoritairement masculin.

Mettre en lumière les femmes de science

Une conférence de presse se tiendra le 19 mars à 9h, 14 rue Royale à Paris, en présence des cinq Lauréates et des quinze Boursières internationales 2014. A cette occasion seront dévoilées les conclusions d’un état des lieux inédit sur la place des femmes en science mené par le Boston Consulting Group pour la Fondation L’Oréal. Il dresse le constat d’une sous-représentation des femmes qui, malgré une légère progression dans les dix dernières années, est encore criante au sein de la communauté scientifique internationale.

Le 19 mars au soir aura lieu en Sorbonne la cérémonie internationale de remise des Prix L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science en l’honneur des cinq Lauréates et des quinze Boursières internationales 2014. Elle sera présidée par le Professeur Günter Blobel, Prix Nobel de Médecine, en présence d’Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO et de Jean-Paul Agon, Président de la Fondation L’Oréal et Président-Directeur Général de L’Oréal.

A travers le programme Pour les Femmes et la Science, L’Oréal et l’UNESCO se mobilisent depuis 16 ans pour la cause des femmes scientifiques. Chaque année le programme met en lumière l’excellence scientifique des femmes dans le monde et leur contribution au progrès. Depuis 1998, plus de 2000 femmes dans le monde ont été récompensées (82 Lauréates et 1920 Boursières).

Un palmarès qui récompense des avancées majeures en sciences de la vie, en prise directe avec de grands enjeux de société tels que la dépression et le cancer

Les candidates au Prix L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science ont été nominées par un réseau de plus de 1000 scientifiques internationaux. Parmi elles, cinq Lauréates ont ensuite été sélectionnées par un jury indépendant composé de douze membres émérites de la communauté scientifique internationale et présidé par le Professeur Günter Blobel.

 

Pour l’Europe : PROFESSEUR BRIGITTE KIEFFER – Neurobiologie
Professeur à l’Université de Strasbourg, Directrice de recherche à l’Institut de Génétique et de Biologie Moléculaire et Cellulaire (IGBMC) à Illkirch en France, et Directrice scientifique du Centre de Recherche de l’Institut Douglas à l’Université McGill de Montréal au Canada

Nommée membre de l’Académie des sciences en décembre 2013, Brigitte Kieffer est récompensée pour ses travaux décisifs dans la compréhension des mécanismes du cerveau impliqués dans la douleur, les maladies mentales et la toxicomanie. En 1992, elle réussit à cloner et à caractériser le gène de l’un des récepteurs des opioïdes qui permet à des opiacés (comme la morphine ou l’héroïne) d’éliminer la douleur, ce que de nombreux laboratoires à travers le monde cherchaient à faire depuis plus de 15 ans. Elle ouvre ainsi la voie à de nouveaux traitements de la douleur, de l’addiction ou encore de la dépression.

 

Pour l’Amérique du Nord : PROFESSEUR LAURIE GLIMCHER – Immunologie et médecine
Doyenne du Weill Cornell Medical College à New York et Présidente des Affaires Médicales de l’Université de Cornell à Ithaca aux Etats-Unis

Première femme à occuper le poste de Doyenne d’une faculté de médecine à New York, Laurie Glimcher est reconnue comme pionnière et leader internationale dans le domaine de l’immunologie. Elle reçoit le Prix L’Oréal-UNESCO pour ses travaux majeurs sur l’identification d’un facteur clé du contrôle immunitaire (T-bet) dans les allergies et les maladies auto-immunes, infectieuses ou malignes. Ses découvertes sont la promesse de nouveaux traitements contre les allergies, l’asthme, la sclérose en plaques, le diabète infantile ou le cancer.

 

Pour l’Amérique Latine : PROFESSEUR CECILIA BOUZAT – Biophysique
Membre du National Scientific and Technical Research Council (CONICET) à Buenos Aires, Professeur à l’Universidad Nacional del Sur de Bahía Blanca et Directrice adjointe de l’Institute of Biochemical Research of Bahía Blanca (INIBIBB) en Argentine

Déjà récompensée par une Bourse de recherche L’Oréal- UNESCO Pour les Femmes et la Science en Argentine en 2007, Cécilia Bouzat est devenue l’un des leaders mondiaux de la pharmacologie des neurotransmetteurs. Elle est récompensée pour ses travaux de recherche sur la façon dont les cellules cérébrales communiquent entre elles et avec les muscles. Ses découvertes mondialement reconnues ont permis d’identifier le problème de communication entre le cerveau et les muscles qui est responsable de troubles neurologiques majeurs. Cette découverte laisse percevoir la possibilité de traitements de la maladie d’Alzheimer, de la dépression ou de certaines addictions.

 

Pour l’Asie-Pacifique : PROFESSEUR KAYO INABA – Immunologie et médecine
Professeur à la Graduate School of Biostudies de l’Université de Kyoto, Vice-Présidente de Gender Equality et Directrice du Center for Women Researchers à l’Université de Kyoto au Japon

Première femme professeur agrégée de la Faculté des sciences de l’Université de Kyoto, particulièrement engagée en faveur d’une meilleure représentation des femmes dans la recherche, Kayo Inaba est primée pour ses découvertes capitales sur les mécanismes déclenchés par le système immunitaire en réponse à une menace (virus ou bactérie) ou à des cellules anormales (cellules cancéreuses, par exemple). Spécialiste des cellules dendritiques, Kayo Inaba a été la première à prouver qu’elles pouvaient être traitées en dehors de l'organisme, avant d'y être réintroduites pour stimuler une réponse du système immunitaire. Marquant un tournant pour la thérapie cellulaire, ses découvertes ont déjà donné lieu à un nouveau type de traitement contre le cancer.

 

Pour l’Afrique et les Etats arabes : DOCTEUR SEGENET KELEMU – Biologie et phytopathologie
Directrice générale du Centre International de Physiologie et d’Ecologie des Insectes (ICIPE) à Nairobi au Kenya

Première femme de sa région à intégrer ce qui était à l’époque l’unique université d’Ethiopie, Segenet Kelemu est récompensée pour ses recherches sur la façon dont les micro-organismes vivant en symbiose avec les plantes fourragères peuvent améliorer leur capacité à résister aux maladies et s’adapter aux contraintes environnementales et aux évolutions climatiques. Elle offre ainsi de nouvelles solutions de production alimentaire dans des conditions éco-responsables, favorables aux petits exploitants agricoles locaux. Après avoir étudié aux Etats-Unis et travaillé en Colombie, elle est aujourd’hui au cœur d’un impressionnant réseau international.

 

Un hommage international qui débutera dès le 14 mars dans les Aéroports de Paris

A partir du 14 mars 2014, les passagers venus du monde entier, foulant le sol des aéroports Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly, pourront découvrir dans tous les terminaux une exposition photographique consacrée aux cinq lauréates signée Julian Dufort, artiste américain connu pour ses portraits. Pour venir au plus près de leur environnement professionnel et privé, le photographe s’est immergé dans le quotidien de chaque lauréate, saisissant ainsi la réalité d’un instantané de leur vie pour dévoiler le portrait de la femme derrière la scientifique.

A l’initiative de ce projet il y a 9 ans, Aéroports de Paris offre chaque année une visibilité exceptionnelle à cette cause d’intérêt général. Cette année encore, Aéroports de Paris met à disposition du programme L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science des espaces particulièrement valorisants afin de faire connaître du grand public ces femmes émérites et actrices d’une science moderne et ouverte sur le monde.

A partir du 8 mars, consultez la plateforme dédiée www.discov-her.com/mediacenter

Suivez le programme sur Facebook et sur Twitter #womeninscience.

 

CONTACTS PRESSE :

Agence ELAN pour la Fondation L'Oréal
Juliette Jacovidis / +33 (0)1 40 89 96 64 / Juliette.jacovidis@agence-elan.com
Emma Callus / +33 (0)1 40 89 96 69 / emma.callus@agence-elan.com

Service presse de l’UNESCO
Sue Williams / +33 (0)1 45 68 17 06 / s.williams@unesco.org
Marie Christine Pinault Desmoulins / +33 (0)1 45 68 17 07 / mc.pinault-desmoulins@unesco.org
Agnès Bardon /+33 (0)1 45 68 17 67 / a.bardon@unesco.org

Service presse d’Aéroports de Paris
Elise Hermant +33 (0)1 43 35 70 70 / elise.hermant@adp.fr

 

A PROPOS DE LA FONDATION L’OREAL La Fondation L’Oréal est engagée sur deux grands thèmes que sont la science et la beauté solidaire.
Porteuse de valeurs d’excellence, de générosité et de créativité, la science est au cœur des engagements de la Fondation qui promeut notamment la place des femmes dans les carrières de la recherche, à travers son programme Pour les Femmes et la Science, désormais développé dans le monde entier en partenariat avec l’UNESCO.
Convaincue que la beauté est un besoin essentiel reposant sur des métiers de passion et de relation, la Fondation a lancé plusieurs programmes autour d’une vision solidaire et généreuse de la beauté. La Fondation s’engage ainsi auprès de personnes en situation de vulnérabilité sociale ou atteintes dans leur intégrité physique ou mentale à retrouver l’estime d’elles-mêmes grâce à une prise en charge de leur apparence ou une formation au métier de la beauté. www.fondationloreal.com

A PROPOS DE L’UNESCO Depuis sa création en 1945, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, les sciences et la culture (UNESCO) soutient la coopération scientifique comme un levier de développement durable et de paix entre les peuples. L’UNESCO soutient les Etats dans le développement des politiques publiques et le renforcement des capacités dans le domaine des sciences, de la technologie et de l’innovation, l’enseignement des sciences. L’UNESCO pilote également plusieurs programmes intergouvernementaux consacrés à la gestion durable de l’eau douce et des ressources océaniques et terrestres, la protection de la biodiversité et le recours à la science pour lutter contre le changement climatique et les catastrophes naturelles. Dans la poursuite de ses objectifs, l'Organisation s’attache à l'élimination de toute forme de discrimination et à la promotion de l'égalité entre hommes et femmes.

A PROPOS D'AEROPORTS DE PARIS Aéroports de Paris construit, aménage et exploite des plates-formes aéroportuaires parmi lesquelles Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly et Paris-Le Bourget. En 2013, Aéroports de Paris a accueilli plus de 90 millions de passagers sur Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly, 2,2 millions de tonnes de fret et de courrier et 43 millions de passagers au travers d'aéroports gérés à l'étranger. Bénéficiant d'une situation géographique exceptionnelle et d'une forte zone de chalandise, le Groupe poursuit une stratégie de développement de ses capacités d'accueil et d'amélioration de sa qualité de services et entend développer les commerces et l'immobilier. En 2013, le chiffre d'affaires du Groupe s'est élevé à 2754 millions d'euros et le résultat net à 305 millions d'euros.
Siège social : 291, boulevard Raspail, 75014 PARIS.
Société anonyme au capital de 296 881 806 euros. 552 016 628 RCS Paris.

 

Téléchargez les photos des lauréates et boursières 2014 sur Flickr
https://www.flickr.com/photos/75892775@N08/