L’ORÉAL OBTIENT UNE LICENCE D’EXPLOITATION POUR LES MODÈLES DE PEAU EPISKIN EN CHINE Groupe

LES MODÈLES DE PEAU EPISKIN EN CHINE

Clichy / Shanghai, le 29 septembre 2014 – L’Oréal annonce l’obtention d’une licence d’exploitation, en Chine, pour la société « Shanghai Episkin Biotechnology Co Ltd ». La societé commercialisera des modèles de peau Episkin, indispensables à la validation de méthodes alternatives aux tests sur animaux pour les produits et ingrédients cosmétiques. Une méthode alternative permet d’évaluer la sécurité des produits et des ingrédients sans avoir recours au modèle animal. 

Le modèle Episkin chinois est un modèle d’épiderme humain reconstruit à partir de kératinocytes asiatiques, produit en Chine par les laboratoires de Recherche Avancée de L’Oréal selon le même standard de production et les mêmes exigences en matière de critères de contrôle de qualité qu’au Centre L’Oréal d’Évaluation Prédictive de Gerland en France. 

« Reconstruire des peaux et autres tissus humains est un savoir-faire que nos chercheurs ont développé au cours des 30 dernières années. Un investissement scientifique et un engagement éthique fort ont conduit à la validation de plusieurs méthodes alternatives et au basculement dans l’ère de l’évaluation prédictive. Partout dans le monde, nous partageons nos méthodes et outils et assurons des formations auprès des universités et des autorités. C’est dans cette logique que nous avons démarré une production de peaux reconstruites asiatiques en Chine en 2008, permettant d’envisager dans un futur proche, leur commercialisation par Shanghai Episkin Biotechnology », explique Laurent Attal, Vice-Président, Directeur Général Recherche et Innovation de L’Oréal. 

Depuis plus d’un siècle, L’Oréal repousse les frontières de la science pour inventer la beauté et aller à la rencontre des aspirations de millions de femmes et d’hommes. Un engagement en termes d’innovation qui reste immuable : offrir à tous, dans le monde entier, le meilleur de la cosmétique en termes de qualité, d’efficacité et de securité. Cet engagement se traduit par le développement d’une innovation, adaptée à la diversité du monde qui ne transige pas avec la sécurité du consommateur. 

Au « 9th World Congress of Alternatives and Animal Use in the Life Sciences », qui s’est déroulé à Prague en août 2014, les initiatives du Groupe en matière de formation, partage et promotion des méthodes prédictives, conduites mondialement au cours des 10 dernières années, ont été au centre d’une table ronde « Sharing ethical beauty with all ». Présidée par Jacques Leclaire, directeur Scientifique de L’Oréal Recherche et Innovation, cette session rassemblait plusieurs partenaires : Robert Kavlock, US Environmental Protection Agency; Troy Seidle, Humane Society International; Daiki Kyotani, Nikoderm Research; Hervé Groux, Immunosearch; Shujun Cheng, General Administration of Quality Supervision, Inspection and Quarantine of the People's Republic of China; Mohammad Akbarsha, Mahatma Gandhi-Doerenkamp Center et José Cotovio, Directeur du Département Modèles et Méthodes au sein de la Recherche Avancée de L’Oréal. Les témoignages illustraient les interactions scientifiques, la mise au point de formations, les développements de méthodes adaptées aux différents pays, ainsi que le dialogue avec la socité civile et les consommateurs. 

L’Oréal a aussi présenté des avancées scientifiques dans les thématiques « Skin sensitization, Computer modelling, Human relevance, Ecotoxicology ». L’Oréal était egalement fortement impliqué dans la session « Regulatory acceptance » avec la validation d’une méthode alternative au test d’irritation cutanée sur le modèle Episkin chinois, en partenariat avec CAIQ (Chinese Academy of Inspection and Quarantine) et AQSIQ (General Administration of Quality Supervision, Inspection and Quarantine of the People's Republic of China) et d’autres initiatives au Japon, USA, Inde, visant le progrès et le partage des méthodes et outils de la toxicologie prédictive. 

L’Oréal Recherche et Innovation, compte plus de 4000 collaborateurs répartis dans un réseau multipolaire de centres implantés en France, Etats-Unis, Japon, Chine, Brésil et Inde. En Chine, L’Oréal Recherche et Innovation réunit 300 collaborateurs à Pudong. Les premiers bâtiments du centre de recherche ont été inaugurés en 2005. Une deuxième tranche en 2010 et une troisième extension est en cours.

 

A propos de L’Oréal

Depuis plus de 105 ans, L'Oréal est dédié au métier de la beauté. Avec un portefeuille unique de 28 marques internationales, diverses et complémentaires, le Groupe a réalisé en 2013 un chiffre d'affaires consolidé de 23 milliards d'euros et compte 77 500 collaborateurs dans le monde. Leader mondial de la beauté, L'Oréal est présent dans tous les circuits de distribution : le marché de la grande consommation, les grands magasins, les pharmacies et drugstores, les salons de coiffure, le travel retail et les boutiques de marque. 

L’Oréal s’appuie sur l’excellence de sa Recherche et Innovation et ses 4 000 chercheurs pour répondre à toutes les aspirations de beauté dans le monde et l’objectif du Groupe de séduire un milliard de nouveaux consommateurs dans les années à venir. A travers son programme « Sharing beauty with all » L’Oréal a pris des engagements ambitieux en matière de développement durable tout au long de sa chaîne de valeur, à horizon 2020. 

 

Pour plus d’informations et photos:

 

www.loreal.fr

www.skinethic.com

www.loreal.fr/engagements-rse/loreal-answers/la-question-des-tests-sur-animaux.aspx

 

  

Contact Media

 

Clémence Fugain | clemence.fugain@loreal.com | tél. : + 33 1 47 56 83 06

Patricia Pineau | ppineau@rd.loreal.com | tél.: + 33 1 47 56 44 04