La Fondation L'Oréal soutient le Women's Forum for the Economy & Society Groupe

Womens Forum for the Economy Climate Change

Paris, le 16 juin 2016 – Six mois après les réunions de la COP21 à Paris, la Fondation L’Oréal, à travers son programme L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science, participe au Women’s Forum en République de Maurice, du 20 au 21 juin.
Ce Forum est centré sur le besoin d’innovation rapide pour protéger la biodiversité de la planète et faire avancer les actions sur le changement climatique. Durant cet évènement, la Fondation L’Oréal sera présente en compagnie de quatre éminentes femmes scientifiques qui ont le pouvoir de changer le monde.

LES FEMMES DE SCIENCE S’ATTAQUENT AU CHANGEMENT CLIMATIQUE
La conférence de la COP21 souligne le fait que les menaces mondiales dues au changement climatique augmentent sans cesse. Bien que la science fournisse différentes solutions à ces problèmes, sans l’engagement de l’ensemble des chercheurs de la planète, les défis seront plus difficiles à surmonter. Or seulement 30% des chercheurs sont des femmes à l’heure actuelle. C’est pourquoi la Fondation L’Oréal est convaincu que : le monde a besoin de science, la science a besoin des femmes, parce que les femmes de science ont le pouvoir de changer le monde.
Le Women’s Forum en République de Maurice regroupera pour la première fois en Afrique, des scientifiques, des décideurs politiques, et des chefs d’entreprise qui se trouvent au premier plan des actions pour le climat et la biodiversité. Ce rassemblement unique vise ouvrir le débat et faire avancer l’innovation dans les domaines de l’agriculture, de la santé et de l’utilisation des terres, ainsi qu’à améliorer la participation des femmes et des jeunes dans les formations scientifiques et technologiques.

QUATRE FEMMES SCIENTIFIQUES EXCEPTIONNELLES PROPOSANT DES SOLUTIONS POUR LE CLIMAT
Depuis 18 ans, le programme L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science, a reconnu et récompensé des femmes scientifiques qui ont déjà prouvé à quel point leur science peut avoir un impact important pour s’attaquer aux défis mondiaux.
A l’occasion du Women’s Forum en République de Maurice, la Fondation L’Oréal a l’honneur de présenter quatre femmes scientifiques exceptionnelles, anciennes Lauréates ou boursières de ses programmes de prix internationaux.
Avec leurs avancées sans précédent dans les domaines de la santé, de l’agriculture et de l’énergie renouvelable, ces femmes ont contribué de manière exceptionnelle à la question du changement climatique.

Ameenah Gurib Fakim: la découverte de phytomédicaments
Présidente de la République de Maurice et Lauréate du prix L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science 2007 pour son exploration et son analyse des plantes de l’Ile Maurice et de leurs applications biomédicales. Le professeur Gurib Fakim a créé le tout premier inventaire de plantes médicinales et aromatiques de l’Ile Maurice et de son île voisine, l’Ile Rodriguez. Son analyse des propriétés antibactériennes et antifongiques des plantes de l’Ile Maurice ouvre la voie à leur utilisation en tant qu’alternatives sûres et efficaces aux médicaments traditionnellement commercialisés.

Segenet Kelemu: la recherche de nouvelles solutions pour la production agricole
Directrice Générale du Centre International de Physiologie et d’Ecologie des Insectes et Lauréate du prix L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science 2014. C’est la première femme de sa région à être allée à ce qui était à l’époque, la première université d’Ethiopie. En 2014, Dr. Segenet Kelemu a reçu le prix L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science pour ses recherches sur la manière dont les micro-organismes vivant en symbiose avec des plantes fourragères peuvent améliorer leur capacité à résister aux maladies et à s’adapter aux changements climatiques et environnementaux. Son travail fourni de nouvelles solutions pour une production agricole écologiquement responsable, en particulier pour les agriculteurs locaux, produisant à petite-échelle.

Jill Farrant: la recherche sur les plantes reviviscentes
Professeur de biologie moléculaire et cellulaire à l’université de Cape Town et Lauréate du prix L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science 2012 pour avoir découvert comment les plantes survivent dans des conditions de sécheresse. Le but final de ces recherches est de trouver des applications qui mèneront au développement de cultures tolérantes à la sécheresse pour nourrir les populations vivant sous des climats secs ou arides, particulièrement en Afrique.
Elle travaille actuellement sur les possibilités de transformation de l’Eragrostis tef - un aliment de base d’Ethiopie, riche en protéine, consommé depuis de siècles - en une plante reviviscente résistante à la sécheresse.

Adriana Marais: l’étude de la photosynthèse
Chercheuse postdoctoral, membre d’un groupe de recherche quantique, Université de Kwazulu-Natal, Afrique du Sud et Jeune Talent Prometteur International L’Oréal-UNESCO 2015 pour son projet sur les origines quantiques de la vie : une description de l’émergence de la vie à partir de matière inanimée. Il a été établi de manière théorique que la lumière peut avoir joué un rôle dans la genèse de la vie, donc Adriana Marais utilise la physique quantique pour étudier la photosynthèse, le procédé par lequel les plantes transforment la lumière du soleil en énergie pour se « nourrir », c’est-à-dire comment elles utilisent la lumière pour créer et maintenir la vie.

La Fondation l’Oréal et l’UNESCO sont également ravis d’avoir lancé le Manifeste Pour les Femmes et la Science, visant à engager la communauté scientifique, les institutions et le grand public à accélérer le changement pour l’égalité des femmes dans les sciences.

Pour signer le Manifeste, rendez-vous sur www.forwomeninscience.com

CONTACTS

Fondation L’Oréal
Ludivine DESMONTS-MORNET / ludivine.desmonts-mornet@loreal.com/ +33 (0)1 47 56 77 47

UNESCO
Vincent DEFOURNY / v.defourny@unesco.org / +33 (0)1 45 68 12 11

Agence MATRIOCHKA pour la Fondation L’Oréal
Delphine HILAIRE / delphine.hilaire@mtrchk.com / +33 (0)6 22 68 29 64
Carly NEWMAN / carly.newman@mtrchk.com / +33 (0)6 65 00 41 66

À propos de la Fondation L’Oréal
Accompagner. Valoriser. Transmettre. Soutenir. Bousculer les lignes. Des convictions, des valeurs clés, qui animent jour après jour l’engagement de la Fondation L’Oréal auprès des femmes à travers le monde. Et c’est avec la Science et la Beauté que la Fondation L’Oréal révèle et valorise toutes celles qu’elle accompagne, par le biais de missions articulées autour de deux thématiques fortes.
Avec son action Pour les Femmes et la Science, la Fondation L’Oréal suscite les vocations des jeunes filles dès le lycée, encourage les chercheuses et récompense l’excellence dans un domaine où les femmes devraient être encore bien plus nombreuses. La Beauté pour se sentir mieux et s’en sortir mieux, ce sont les soins de beauté et de bien être en milieu médical et social pour aider les femmes touchées par la maladie, la précarité, l’isolement, à renouer avec l’estime de soi, à retrouver une féminité malmenée, à se battre pour continuer leur vie. Ce sont aussi les actions pour leur permettre de se projeter dans le futur, grâce aux programmes de formation aux métiers de la beauté.

À propos de l’UNESCO
Depuis sa création en 1945, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, les sciences et la culture (UNESCO) soutient la coopération scientifique comme un levier de développement durable et de paix entre les peuples. L’UNESCO soutient les Etats dans le développement des politiques publiques et le renforcement des capacités dans le domaine des sciences, de la technologie et de l’innovation, l’enseignement des sciences. L’UNESCO pilote également plusieurs programmes intergouvernementaux consacrés à la gestion durable de l’eau douce et des ressources océaniques et terrestres, la protection de la biodiversité et le recours à la science pour lutter contre le changement climatique et les catastrophes naturelles. Dans la poursuite de ses objectifs, l'Organisation s’attache à l'élimination de toute forme de discrimination et à la promotion de l'égalité entre hommes et femmes.

*Source: Boston Consulting Group en 2013, basé sur une moyenne des résultats obtenus en France, Allemagne, Espagne, UK, USA, Japon et Chine urbaine.