Le maquillage l’Oréal Paris et Maybelline vendu en nu

En 2014, L’Oréal a expérimenté en France la vente de maquillage en nu avec plusieurs de ses partenaires de la grande distribution et ambitionne un déploiement général dans les prochaines années.

le-maquillage-loreal-paris-et-maybelline-vendu-en-nu_main.jpg

04/2016

L’Oréal a privilégié une formule mixte, où les produits vendus en nu – les emballages ont été supprimés sur les vernis à ongles, les rouges à lèvres, les gloss, les fards à paupières, etc. au profit d’une présentation en nu protégé – côtoient des produits restés sous blisters (les mascaras et le fond de teint notamment), pour donner aux consommatrices les informations techniques dont elles ont besoin. Jusqu’à présent, ce mode de distribution n’avait pas fonctionné dans l’Hexagone. Un projet « sur mesure » a donc été élaboré, en étudiant chaque maillon de la chaîne de fabrication et de commercialisation et en mobilisant différentes équipes et métiers, du marketing aux ressources humaines.

Une expérience d'achat transformée et des économies d'emballages
 

Ce travail de fond a abouti en 2013 à une première expérimentation en partenariat avec l’enseigne Auchan. Aujourd’hui, la phase de tests concerne la quasi-totalité des distributeurs français, avec près de 50 magasins participants au total. Partout, le concept a eu un effet bénéfique sur les ventes, qui enregistrent la plupart du temps des taux de croissance à deux chiffres. Les enquêtes menées auprès des consommatrices montrent que le maquillage en nu permet une meilleure expression de la couleur, clé dans l’achat maquillage, transforme l’expérience d’achat en grande surface, sans pour autant la dénaturer, puisqu’elle en conserve les atouts – libre choix, prix abordables, présentation claire des marques, etc.

Le concept s’intègre dans une démarche environnementale puisque la suppression du blister permet de réduire les quantités de cartons et plastiques utilisées dans les emballages. À terme, L’Oréal prévoit ainsi une économie de 96 tonnes d’emballages, dont 19 tonnes de plastique et 77 tonnes de carton. L’objectif est de déployer le concept dans les hypermarchés français dans les prochaines années.

MARQUES

Sensibiliser les consommateurs à la consommation durable

En 2020, nous aurons amélioré le profil environnemental et social de 100 % de nos nouveaux produits et nous communiquerons leurs performances aux consommateurs : un moyen d’éclairer leurs choix de consommation et de les aider à adopter des comportements plus durables.