Pour un packaging plus durable

D’ici à 2020, 100 % des produits L’Oréal présenteront un profil environnemental ou social amélioré. L’optimisation des emballages constitue un levier essentiel permettant d’atteindre cet objectif.

pour-un-packaging-plus-durable_main.jpg

06/2016 • Mis à jour 19/04/2018

Dès 2007, L’Oréal a engagé une politique de packaging responsable fondée sur trois piliers, appelés les « 3 R » : Respecter, Réduire et Remplacer. Un processus global et systématique d’écodesign a été mis en place en amont de la conception des produits pour les packagings des produits finis comme pour les emballages de transport. Cette démarche est étendue aux matériels de publicité sur le lieu de vente (PLV) depuis 2015. Une analyse du profil environnemental des emballages est réalisée systématiquement afin d’identifier des leviers d’amélioration.

Respecter l'environnement

Pour ses emballages en papier, carton ou bois, le Groupe s’est fixé comme objectif d’utiliser uniquement des matières provenant de forêts gérées de façon responsable et respectueuse de la biodiversité. En 2017, 97 % du papier utilisé pour les notices, 100 % du carton utilisé pour les étuis et 89 % du papier/carton utilisé en PLV sont certifiés (FSC ou PEFC).

L’Oréal s’est également engagé à ne plus produire de produits finis contenant du PVC à partir du 1er janvier 2018. À date, l’utilisation de PVC ne représente plus que 0,007 % du plastique utilisé par le Groupe (hors acquisitions récentes).

Réduire et optimiser les ressources

Concevoir des emballages aux dimensions et au poids optimisés et nécessitant moins de ressources est un autre levier majeur d’amélioration. Entre 2008 et fin 2017, 5 092 tonnes de matériaux d’emballage ont été économisées grâce aux actions de réduction à la source et aux actions d’allégement des emballages. Et L’Oréal travaille sur des packagings grand format ou rechargeables pour, là aussi, réduire la consommation de ressources.

Remplacer certains matériaux

L’Oréal remplace les matériaux couramment utilisés par des alternatives issues de sources recyclées ou renouvelables (matériaux recyclés ou biosourcés), à chaque fois que c’est possible. En 2017, 7 294 tonnes de matériaux recyclés (PCR) ont remplacé des matériaux vierges (soit une augmentation de 10 % par rapport à 2016). Cette progression est en particulier le fruit des efforts produits sur l’intégration de recyclé dans le plastique des packagings, avec une augmentation de 33 % par rapport à l’an dernier. Par exemple, les marques Redken, Kiehl’s et Pureology ont commercialisé en 2017 de nouveaux shampoings dont les flacons de 250 ml sont composés à 100 % de plastique recyclé.

Déterminé à promouvoir le développement de solutions innovantes de recyclage des plastiques, L’Oréal a par ailleurs signé en 2017 un accord de co-création d’un consortium avec la société Carbios, pour industrialiser la technologie de biorecyclage conçue et développée par cette dernière.

En savoir plus

MARQUES

Optimiser les emballages

D’ici à 2020, 100 % de nos produits présenteront un profil environnemental ou social amélioré, tout en apportant un bénéfice équivalent, voire croissant, au consommateur. Pour y parvenir, l’amélioration des emballages des produits constitue un levier d’action essentiel.