Un bâtiment responsable et innovant

Inauguré en mars 2015, après 24 mois de travaux, le nouveau bâtiment dédié à l’évaluation de la performance produit du site L’Oréal de Chevilly-Larue, en Ile-de-France, est un bâtiment responsable qui allie efficacité énergétique et restauration de la biodiversité.

un-batiment-responsable-et-innovant_main.jpg

04/2016

Respecter l'écosystème et de la biodiversité
 

Situé sur d’anciennes casses automobiles désaffectées, ce bâtiment de 8 100 m² a bénéficié de différents aménagements permettant de restaurer les espaces verts, de limiter les empreintes environnementales et de lutter contre le changement climatique.

La démarche a débuté par un état des lieux de la biodiversité sur la parcelle, afin d’évaluer les enjeux écologiques liés au projet de construction immobilier. La conception et l’exécution des travaux se sont ensuite adaptées aux conclusions du rapport de biodiversité. Il s’agissait de reconnecter une parcelle très polluée à sa biodiversité de proximité et de la recréer. Sur le plan de la performance énergétique, un travail de recherche a été mené pour identifier, au-delà des dispositifs classiques, de nouvelles solutions diminuant les consommations énergétiques et respectueuses de l’environnement comme le Puits canadien et l’utilisation d’argon à l’intérieur du double vitrage.

Après deux ans de travail de conception et deux ans de chantier le projet a été achevé en 2014. Le bâtiment est aujourd’hui certifié HQE au niveau Exceptionnel et a reçu la labellisation Bâtiment Basse Consommation.
 

Innovations environnementales et sobriété énergétique
 

Le site a mis en place divers procédés innovants afin de réduire son empreinte énergétique et hydrique :

  • Géothermie : le bâtiment est chauffé par l’un des plus grands réseaux géothermiques d’Europe situé dans la commune de Chevilly-Larue. Le recours à l’énergie géothermique, énergie renouvelable, ne génère que très peu de gaz à effet de serre.
  • Puits canadien : ce système écologique permet de rafraîchir ou pré-chauffer naturellement l’air ventilé dans le bâtiment.
  • Toiture végétalisée de 1000m² : les intérêts d’un tel aménagement sont multiples du point de vue technique (contribution à l’isolation thermique et acoustique) et environnemental (absorption de CO2 par les plantes, fixation des poussières atmosphériques, réduction des îlots de chaleur, contribution à la biodiversité). Les eaux de pluie sont également récupérées et utilisées pour les sanitaires du bâtiment.
  • Phytorémédiation : les eaux d’activités de ce bâtiment sont envoyées vers des bassins de phytoremédiation. Ce système permet une épuration des eaux grâce à des plantes, qui sont ensuite réutilisées pour l’arrosage des espaces verts et jardins du site.

Le centre de Chevilly-Larue
 

Le centre de Chevilly-Larue est l’un des 18 centres de Recherche & Innovation du Groupe L’Oréal. Anciennement usine Lancôme, le centre de Paris-Chevilly est aujourd’hui un acteur majeur dans l’organisation de la Recherche & Innovation du Groupe L’Oréal. Implanté en Val-de-Marne, le site a fêté ses 50 ans le 28 juin 2012. Plus de 850 personnes travaillent à la conception et à l’évaluation de produits de soin, de maquillages et de parfums réparties dans 11 bâtiments, eux-mêmes construits sur plus de 7 hectares. A Chevilly, plus de 30 disciplines différentes (chimistes, physico chimistes, biophysiciens, psychologues, esthéticiennes, pharmaciens, ingénieurs, informaticiens, statisticiens) travaillent ensemble à la création de produits cosmétiques innovants. 

MARQUES

Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Nous nous sommes fixés comme objectif, d’ici à 2020 de diminuer de 60 %, par rapport à 2005, les quantités absolues d’émissions de gaz à effet de serre dans nos usines et nos centrales de distribution, et de 20 % les émissions liées au transport de nos produits versus 2011.