L'Oréal : vers un modèle toujours plus durable

SBWA Edito JPA
SBWA Edito JPA

En 2018, nous avons poursuivi  la transformation en  profondeur de notre entreprise vers un business model toujours plus respon sable et durable. Notre mobilisation est totale en vue d’atteindre les objectifs extrêmement ambitieux  à fin 2020 de notre programme  Sharing Beauty With All. Lancé en 2013, il traite l’ensemble de nos impacts  sur la totalité de notre chaîne de valeur.

Nos progrès les plus rapides ont porté  sur notre transition vers un modèle d’entreprise bas carbone. Avec une réduction des émissions de CO2 de nos usines et centrales de 77 % entre 2005  et 2018. Dans le même temps, notre production a, elle, augmenté de 38 %. Nous prouvons ainsi, année après  année, qu’il est possible d’allier  croissance et réduction de notre impact environnemental.

Et pour réaffirmer notre volonté indéfectible d’agir pour le climat, nous nous sommes fixé de nouveaux objectifs, encore plus ambitieux, à horizon 2030, dans le cadre de l’initiative Science Based Targets (voir page 5).  Ces engage ments sont alignés sur  la trajectoire des 2 °C prévue par les accords de Paris.

En parallèle, notre ambition est de nous inscrire dans une économie circulaire. Là aussi, nous avançons pour préserver les ressources naturelles. Comme l’eau, par exemple. En 2018, trois de nos usines sont devenues « usines sèches », c’est-à-dire que 100 % de l’eau utilisée à des fins industrielles est recyclée et réutilisée en boucle. Au-delà d’une production toujours plus durable, nous continuons d’améliorer le profil de nos produits, pour que le consommateur ne soit pas obligé de choisir entre le beau et le bon. En 2018, 79 % de nos produits nouveaux ou rénovés présentent un profil social ou environnemental amélioré. 

Ainsi, nous continuons d’améliorer  la biodégradabilité de nos formules et  de sourcer durablement les ingrédients d’origine naturelle. L’optimisation des emballages est clairement une priorité.  Et d’ici à 2025, 100 % des emballages en plastique du Groupe seront rechargeables, réutilisables, recyclables ou compostables.  Par ailleurs, nous couvrons de plus  en plus d’aspects de notre chaîne  de valeur. Nous avons aussi choisi d’étendre nos actions jusque dans  la conception de nos boutiques  et PLV (publicité sur le lieu de vente), avec notre nouvelle ambition « Retailing Sustainably ».

Au-delà de ces avancées concrètes, la responsabilité d’entreprise est désormais un élément clé de mesure et d’évaluation de la performance, non seulement de l’ensemble  du Groupe L’Oréal, mais aussi de  ses dirigeants. C’est une évolution structurelle majeure. Certes, le développement durable était déjà totalement intégré à la stratégie du Groupe. Désormais, la transformation de notre entreprise devient l’affaire  de chacun. Notre degré d’exigence est exactement le même en matière de performance environnementale, sociale ou sociétale qu’en termes  de résultat économique et financier.  Pour preuve : une partie de mon bonus, ainsi qu’une partie de celui du top management, est conditionnée  à l’atteinte de ces objectifs. L’ensemble de nos progrès a une nouvelle fois été reconnu. Nous sommes la seule entreprise dans  le monde à avoir obtenu pour  la troisième année consécutive  un triple A, soit la note la plus élevée,  du CDP, l’organisation indépendante internationale de référence.  En matière de parité femmes/ hommes, nous avons été classés entreprise la plus paritaire en Europe par Equileap, et nous sommes  n° 2 au niveau mondial, parmi  plus de 3 000 entreprises.  Enfin, pour la première fois, nous avons atteint la première place  de l’indice de réputation éthique Covalence EthicalQuote, tous secteurs d’activité confondus ;  un classement qui concerne  les 581 plus grandes entreprises cotées du monde. 

Ces reconnaissances sont le fruit  de la détermination de toutes  nos équipes. Elles nous motivent  à aller toujours plus loin et plus vite. C’est cette philosophie qui nous a toujours guidés. Dès l’origine de notre programme, nous avions établi des objectifs extrêmement ambitieux pour 2020. Et ce sans même toujours savoir à l’avance comment les atteindre. Mais nous étions convaincus que cela nous obligerait à imaginer les solutions les plus innovantes, les plus disruptives. Nous serons au rendez-vous pour la grande majorité de nos objectifs ; pour d’autres, le chemin sera un peu plus long. La volonté déterminée de les atteindre nous a amenés à totalement réinventer notre façon d’exercer notre métier, de la conception des produits à leur distribution, en passant par  leur pro duction et le sourcing des ingrédients. Ces avancées se sont accompagnées d’un changement de structure pour que les actions menées dans le cadre de notre programme Sharing Beauty With All  et celles de la Fondation L’Oréal soient assurées par une seule  et unique Direction qui m’est directement rattachée. Ces synergies garantissent la cohérence entre l’exemplarité en termes de business et la contribution positive envers  la société. L’une ne pouvant aller  sans l’autre dans notre vision de la responsabilité globale de l’entreprise. 

Mais, pour vraiment faire la différence, nous savons que la seule transformation de notre entreprise ne suffit pas. Notre responsabilité passe aussi par une communication plus forte sur le développement durable  à l’égard des consommateurs. Nous multiplions les initiatives, comme, par exemple, avec la campagne « Trions en Beauté » lancée en France, portée par nos diverses marques et qui vise à expliquer comment trier les produits d’hygiène et de beauté. Car, si le geste final revient aux consommateurs, les entreprises ont un rôle à jouer pour les mobiliser et les accompagner.  Nos marques doivent donner vie à notre vision d’un monde plus beau.

Nos actions s’inscrivent depuis bientôt 20 ans dans le cadre des 10 principes du Pacte mondial des Nations Unies, et contribuent depuis 2015 aux Objectifs de développement durable des Nations Unies. Nous sommes conscients que nous ne pouvons  agir seuls pour répondre à l’ampleur des défis actuels. C’est pourquoi nous unissons nos forces pour participer  à la transformation de notre secteur  et nouons des parte na riats externes avec de nombreuses autres parties prenantes : ONG, start-up, grandes entreprises, fournisseurs. Car plus nous sommes nombreux à agir,  plus toutes nos actions, mises bout  à bout, contribuent réellement à faire bouger les lignes. Faire tout ce qui est en notre pouvoir pour être un leader exemplaire : telle est notre obsession. Car L’Oréal continuera d’être une entreprise performante si et seulement si elle génère de la croissance durable tout en créant de la valeur partagée.  Nous avons entrepris et accompli  de nombreuses actions, mais il  nous faut collectivement accélérer face à l’urgence climatique.  C’est un impératif moral : nous avons l’obligation d’agir. Nous sommes résolus à relever ces défis à l’échelle mondiale. C’est la condition sine qua non de la pérennité de l’entreprise  à long terme et de la sauvegarde de notre planète. Notre avenir en tant que citoyens du monde se joue maintenant.