Bourses France 2015 L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science Fondation

20 jeunes chercheuses récompensées par une bourse de la Fondation L’Oréal, en partenariat avec la Commission nationale française de l’UNESCO et l’Académie des sciences pour les soutenir dans leurs travaux de recherche et les mettre en lumière devant leurs pairs et le grand public.

Bourses France 2015 L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science

Paris le 1er octobre 2015 – Hier soir, l’Hôtel de Ville de Paris a accueilli l’édition 2015 de remise des Bourses nationales L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science. La Fondation L’Oréal a remis à 20 jeunes femmes scientifiques au parcours d’excellence, une bourse afin de les accompagner dans leur carrière et de soutenir leurs travaux de recherche. Cette remise de bourse s’est faite en présence d’Hervé Navellou, Directeur Général de L’Oréal France, d’Isabel Marey-Semper, Directrice Générale de la Fondation L’Oréal, de Daniel Janicot, Président de la Commission nationale française de l’UNESCO, et du Professeur Bernard Meunier, Président de l’Académie des sciences Cet événement a rassemblé de nombreuses personnalités issues de grandes institutions scientifiques et universitaires et des directeurs scientifiques et innovation de grands groupes industriels français.

Les 20 Bourses France L’Oréal-UNESCO Pour Les Femmes et la Science 2015 ont été décernées respectivement à 10 doctorantes et 10 postdoctorantes (10 x 15 000 € et 10 x 20 000 €) pour leur permettre de poursuivre une carrière déjà très prometteuse et de valoriser leurs travaux à l’échelle nationale ou internationale à un moment charnière pour leur avenir professionnel.

La Fondation L’Oréal a également organisé des rencontres et des sessions de formation permettant aux Boursières de partager au mieux leurs découvertes scientifiques et de nouer des liens professionnels nouveaux. Cette soirée s’est présentée sous un nouveau format, inspiré des grands congrès scientifques : une session de posters scientifiques interactive a ainsi suivi la remise des Bourses.

« En effet », comme l’explique Isabel Marey-Semper, « tisser des liens dans la communauté scientifique et avoir l’opportunité de présenter ses travaux de recherche à des scientifiques est une occasion unique de développement que nous voulions absolument renforcer cette année pour les boursières ».

Ces 20 jeunes femmes scientifiques de talent exercent dans 5 grandes thématiques :
- Comprendre notre monde pour anticiper demain.
- Neuroscience : vers une meilleure connaissance du fonctionnement et dysfonctionnement du système nerveux
- Biotechnologies : vers des solutions qui révolutionnent la santé
- Prévenir le développement des épidémies d’aujourd’hui et de demain
- Comment réinventer le monde ? Les matériaux et énergies de demain

Elles ont été choisies parmi plus de 821 candidates (soit 200 candidatures de plus que l’an dernier) par un jury indépendant composé de 7 scientifiques de renom qui ont tenu à récompenser l’excellence scientifique de leurs travaux de recherche novateurs, ainsi que la capacité de ces boursières à transmettre leur passion pour la science aux générations futures. C’est d’ailleurs, ce qu’elles feront tout au long de l’année 2016, où engagées à nos côtés, elles interviendront dans les lycées auprès de plus de 16 000 élèves afin de les sensibiliser aux filières
scientifiques.

Les Bourses France L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science sont ainsi l’opportunité de développer la visibilité et la légitimité des femmes en science, à l’heure où seulement 30% des chercheurs sont des femmes.1 Les résultats d’une étude Opinionway pour la Fondation L’Oréal sur les apriori de la science au féminin, révélés courant du mois de septembre, ont démontré un ancrage toujours fort des préjugés envers les femmes en science, et, par conséquent, la nécessité de faire bouger les lignes. Ainsi, 67% des Européens interrogés pensent que les femmes n’ont pas les capacités requises pour accéder à des postes scientifiques de haut niveau2.

La Fondation L’Oréal est convaincue que la science est indispensable à un futur viable, et qu’elle ne se peut se passer des compétences des femmes. C’est en partenariat avec l’UNESCO que la Fondation L’Oréal oeuvre pour les Femmes et la Science depuis 17 ans.

A travers des Bourses et les Prix internationaux « For Women in Science », la Fondation L’Oréal s’est donnée pour mission de faire résonner la voix des femmes scientifiques dans la société en décryptant leur situation, en célébrant leur talent et en les encourageant à toutes les étapes de leur carrière, mais aussi en suscitant des vocations auprès de la jeune génération.

Le partenariat avec l’UNESCO prend tout son sens, l’UNESCO ayant pour vocation de favoriser le développement du savoir – notamment scientifique – d’oeuvrer pour la parité et de lutter contre toutes les formes de discriminations, missions tout à fait en phase avec celles de la Fondation L’Oréal.
A ce jour le programme L’Oréal – UNESCO Pour les Femmes et la Science a soutenu plus de 2 250 chercheuses à travers 110 pays. Et depuis 2007, en France, ce sont 140 Bourses qui ont été attribuées à de jeunes chercheuses talentueuses.

Palmarès Bourses France 2015 L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et La Science

BOURSIERES DOCTORANTES

Maude Beaudoin-Gobert – Centre de Neurosciences Cognitives (CNC)
CNRS / Université Claude Bernard Lyon
« Percer les mystères de la maladie de Parkinson »

Laura Bernard – Institut d’Astrophysique de Paris (IAP)
CNRS / Université Pierre et Marie Curie
« Résoudre l’équation de l’univers »

Marine Bézagu – Laboratoire Gulliver – Laboratoire de Chimie Organique
CNRS / ESPCI Paris Tech
« Voyage au centre des vaisseaux sanguins »

Pauline Butaud – Franche-Comté Electronique, Mécanique, Thermique et
Optique – Sciences et technologies (FEMTO-ST)
CNRS / ENSMM / Université de Franche-Comté / Université de technologie
Belfort-Montbéliard
« Les polymères à mémoire de forme s’invitent dans les véhicules »

Laura Corman – Laboratoire Kastler Brossel (LKB)
CNRS / Collège de France / ENS / Université Pierre et Marie Curie
« Des atomes guidés par la lumière »

Lydie Dussol – Laboratoire Archéologie des Amériques (ArchAm)
CNRS / Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
« Comprendre les liens entre les Mayas et leur environnement, une clé pour
l’avenir ? »

Mikaela Iacobelli – Centre de Mathématiques Laurent Schwartz (CMLS)
Ecole Polytechnique / CNRS
« Une production d’énergie illimitée »

Laura Magro – Laboratoire Gulliver
CNRS / ESPCI ParisTech
« Un laboratoire d’analyse biologique … en papier ! »

Caroline Midonet – Institut de Biologie Intégrative de la Cellule (I2BC)
CEA / CNRS / Université Paris Sud
« Choléra : lutter contre l’émergence de nouvelles souches »

Florie Reynaud – Centre de Génétique et de Physiologie Moléculaire et
Cellulaire (CGPhiMC)
CNRS / Université Claude Bernard Lyon 1
« Halte à la perte de neurones »

BOURSIERES POST-DOCTORANTES

Isabelle Kyoko Vin – Département Optique Théorique et Appliquée (DOTA)
ONERA Toulouse
« L’imagerie 3D au service du sauvetage de blessés »

Anne-Caroline Chany – Institut des Molécules et Matériaux du Mans (IMMM)
CNRS / Université du Maine
« Une éponge marine, nouvelle arme contre le cancer »

Kiri Couchman – Imagerie Dynamique du Neurone (IDN)
CNRS / Institut Pasteur
« Le cerveau, la clé pour interagir avec notre environnement »

Orianne Dumas – Vieillissement et Maladies Chroniques (VIMA)
Inserm / Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
« Asthme : faire le ménage dans les produits de nettoyage »

Marie-Béatrice Forel – Centre de Recherche sur la Paléodiversité et les
Paléoenvironnements (CR2P)
CNRS / MNHN / Université Pierre et Marie Curie
« Comment s’adapter et survivre à une extinction massive ? »

Julie Lafaurie-Janvore – Laboratoire d’Hydrodynamique de l’Ecole
Polytechnique (LadHyX)
CNRS / Ecole Polytechnique
« Les artères font peau neuve »

Angie Molina-Delgado – Centre de Biologie du Développement (CBD)
CNRS / Université Toulouse III - Paul Sabatier
« Guérir les lésions de la moelle épinière »

Anahi Molla-Herman – Laboratoire de Génétique et Biologie du
Développement (GBD)
CNRS / Inserm / Institut Curie
« Les gardiens de l’ADN »

Anaïs Orsi – Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement (LSCE)
CNRS / CEA / Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
« Au coeur de l’Antarctique »

Maria Razzauti – Centre de Biologie et de Gestion des Populations (CBGP)
CIRAD / INRA / IRD
« De l’animal à l’homme : les virus se régalent »

JURY

Président : Professeur Bernard Meunier, Président de l’Académie des sciences

Membres :
-Jean Audouze de l’institut d’astrophysique de Paris
- Etienne-Emile Baulieu de l’Académie des sciences
- Gérard Berry de l’Académie des sciences
- Françoise Combes de l’Académie des sciences
- Odile Eisenstein de l’Académie des sciences
- Anne Ephrussi de l’Académie des sciences
- Anne Fagot-Largeault de l’Académie des sciences
- André Sentenac de l’Académie des sciences
- Pierre Sinaÿ de l’Académie des sciences

A propos de la Fondation L’Oréal
Accompagner. Valoriser. Transmettre. Soutenir. Bousculer les lignes. Des convictions, des valeurs clés, qui animent jour après jour l’engagement de la Fondation L’Oréal auprès des femmes à travers le monde.

Et c’est avec la Science et la Beauté que la Fondation L’Oréal révèle et valorise toutes celles qu’elle accompagne, par le biais de missions articulées autour de deux thématiques fortes. Avec son action Pour les Femmes et la Science, la Fondation L’Oréal suscite les vocations des jeunes filles dès le collège, encourage les chercheuses et récompense l’excellence dans un domaine où les femmes devraient être encore bien plus nombreuses.

La Beauté pour se sentir mieux et s’en sortir mieux, ce sont les soins sur-mesure pour aider les femmes touchées par la maladie, la précarité, l’isolement, à renouer avec l’estime de soi, à retrouver une féminité malmenée, à se battre pour continuer leur vie. Ce sont aussi les actions pour leur permettre de se projeter dans le futur, grâce aux programmes de formation aux métiers de la beauté.


A propos de l’UNESCO
Depuis sa création en 1945, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, les sciences et la culture (UNESCO) soutient la coopération scientifique comme un levier de développement durable et de paix entre les peuples. L’UNESCO soutient les Etats dans le développement des politiques publiques et le renforcement des capacités dans le domaine des sciences, de la technologie et de l’innovation, l’enseignement des sciences.= L’UNESCO pilote également plusieurs programmes intergouvernementaux consacrés à la gestion durable de l’eau douce et des ressources océaniques et terrestres, la protection de la biodiversité et le recours à la science pour lutter contre le changement climatique et les catastrophes naturelles. Dans la poursuite de ses objectifs, l'Organisation s’attache à l'élimination de toute forme de discrimination et à la promotion de l'égalité entre hommes et femmes.


A propos de l’Académie des sciences
Depuis sa création en 1666, l’Académie des sciences se consacre au développement des sciences et conseille
les autorités gouvernementales en ce domaine. Indépendante et pérenne, placée sous la protection du président de la République, elle est l'une des cinq académies siégeant à l’Institut de France.

Au début des années 2000, l’Académie s’est dotée de nouveaux statuts lui permettant d’augmenter et rajeunir son effectif, afin de répondre à l’accroissement des connaissances scientifiques et à l’élargissement des domaines de recherche. Aujourd'hui riche de 263 membres, 125 associés étrangers et 93 correspondants, élus parmi les scientifiques français et étrangers les plus éminents, l’Académie des sciences est pluridisciplinaire et largement ouverte à l’international. Ses membres réalisent leurs travaux au sein de comités de réflexion thématiques en interaction étroite avec les instances de gouvernance statutaires.

L’Académie exerce cinq missions fondamentales : encourager la vie scientifique, promouvoir l'enseignement des sciences, transmettre les connaissances, favoriser les collaborations internationales et assurer un rôle d'expertise et de conseil.

Constituée par les ordonnances royales des 20 janvier 1699 et 21 mars 1816, l’Académie des sciences est une personne morale de droit public à statut particulier aux termes de la Loi de programme pour la recherche du 18 avril 2006.


- Plus d’informations sur www.discov-her.com, premier media en ligne dédié aux femmes de science. 
- Suivez la Fondation L’Oréal pour les Femmes et la Science sur les réseaux sociaux : 
o Sur Facebook www.facebook.com/PourLesFemmesEtLaScience.France
o Sur Twitter #femmesetscience

Contacts presse 

Delphine HILAIRE
delphine.hilaire@mtrchk.com
06.22.68.29.64

Ludivine DESMONTS-MORNET
ludivine.desmonts-mornet@loreal.com
01.47.56.77.47